Bureau d'études de Recherche et de Développement
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Bureau d'études de Recherche et de Développement


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

 

 Carbone et bobinages

Aller en bas 
+3
fc89
bonnaud
Asl
7 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyLun 12 Jan 2009 - 7:52

Bonjour,

Ce sujet pour définir le bâton de carbone à employer et la structure de tout ce qui est bobinage :
  • Self (primaire)
  • Le torique (secondaire)
Avec en préalable ce que possède chez lui Didier, si ça peut convenir bien sûr.

@++
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyMer 14 Jan 2009 - 20:41

Bonsoir,

Didier,
Tu nous as dit que tu avais déjà un bâton de carbone disponible récupéré sur une pile.

Peux-tu indiquer longueur, diamètre et sa résistance (à l'ohmètre) ?

Pour le "secondaire" torique, que penseriez-vous d'un tube en fer doux (diamètre légèrement plus grand que le "carbone + son bobinage") et bobiné toujours à la main bien sûr.
C'est Didier qui est content !!!! rabbit

@++
Revenir en haut Aller en bas
bonnaud
Membre Super Actif



Age : 57
Localisation : loire (42) cordelle
Prénom : didier
Date d'inscription : 13/01/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyJeu 15 Jan 2009 - 19:57

bonjour alain

c'est des barreaux de grosse piles (il y a 8 bareaux par pile)
diametre:8 mm
longueur:84 mm
pour la resistance il que je recuper le multimetre du boulo parce que mon perso n'ai pas assai preci.

A+
Revenir en haut Aller en bas
bonnaud
Membre Super Actif



Age : 57
Localisation : loire (42) cordelle
Prénom : didier
Date d'inscription : 13/01/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyVen 16 Jan 2009 - 21:32

bonjour alain

resistance du bareau 0.3 ohm.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyVen 16 Jan 2009 - 21:44

Bonsoir Didier,

Excellent. Je veux dire que par là que je m'attendais à beaucoup moins (quoique ? On n'en est plus à quelques dizaines d'ohm près !).

Une idée pour connecter (fixer) les fils à chaque bout du bâton de carbone ?

@++
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 58
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyVen 16 Jan 2009 - 21:47

Bonsoir,

Ah ah, un simple domino, ou plus justement une borne de raccordement!
A+
Revenir en haut Aller en bas
bonnaud
Membre Super Actif



Age : 57
Localisation : loire (42) cordelle
Prénom : didier
Date d'inscription : 13/01/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyVen 16 Jan 2009 - 21:51

bonsoir

un simple domino excelent francis.
juste d'un seul coté car de l'autre il y a un embout en laiton,l'origine de la pile.

A+
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 58
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyVen 16 Jan 2009 - 21:54

Ah, bon????
J'ai démonté des piles 4.5V, et le bâton n'était pas soudé????
A+
Revenir en haut Aller en bas
bonnaud
Membre Super Actif



Age : 57
Localisation : loire (42) cordelle
Prénom : didier
Date d'inscription : 13/01/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyVen 16 Jan 2009 - 21:59

francis

se n'est pas une de 4,5 V mais les grosses piles de grosse lampe de "grosse poche",elle sont 8 barreaux a l'interieur.
la tension est de 6V.

A+
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 58
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyVen 16 Jan 2009 - 23:11

Re,

Une photo, une photo!
A+
Revenir en haut Aller en bas
coucou789456
Support Electronique
coucou789456


Age : 69
Localisation : narbonne
Prénom : jeff
Date d'inscription : 09/10/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 3:25

bonsoir

je post de nuit, encore ! non, je ne le fais pas parceque j'ai peur des détracteurs, mais simplement que je me réveille souvent la nuit à cause de mes médicaments pour la tension .... entre autre.

il me vient un doute par rapport à ce que j'ai écrit plus haut, surtout je repensais à la disposition des éléments dans l'expérience de Hoker : le carbone au centre , L1 autour et L2 en périphérie.

en y regardant bien, le carbone et L2 : le carbone peut-être assimilé à l'équivalent d'une partie de spire de L2. pour s'en convaincre, il suffit de lire le texte écrit sous le schéma. il est dit qu'en l'absence de courant dans le bobinage (L1), l'énergie récupérée est égal à celle envoyé dans le primaire moins les pertes habituelles soit environ 1/2 CV².
en présence d'un certain courant dans L1, il note qu'il arrive à récupérer 4 fois ce qu'il avait avant soit environ 2 CV².
dans le schéma proposé par Hoker, je crois qu'il est fait une erreur d'interprétation sur la disposition des éléments : le carbone et L1 ne sont pas au centre de L2, mais plutôt proche de celui-ci, excentré donc.

le magnétisme induit par le carbone diminuera notablement si on l'éloigne trop d'un bord de L2.

Carbone et bobinages Synerg1
il est bien dit en bas du texte qu'en remplaçant le carbone par un autre matériau (conducteur naturellement), il ne se passe rien de notable.

si ce que dit Hoker est vrai, le carbone, avec L1 traversé par un courant, représente l'équivalent de 1 spire complète autour de L2 lorsqu'il atteint le seuil dont il parle : le carbone ne représente matériellement ici que 1/4 de spire.

en présence de courant dans le carbone, il y a un rayonnement notable, dont il faut tenir compte pour éviter les accidents, mais il ne doit pas rentrer en ligne de compte dans la récupération de l'énergie, par contre, il est possible qu'une fois canalisé grâce au courant dans L1, il augmente & / ou vient en complément du magnétisme induit dans le carbone.

JL Naudin, a reproduit l'expérience de Hoker, mais en plaçant le carbone au centre géographique de L2, ce qui expliquerait le peu de rendement de son expérience.

j'en déduis que le rayonnement est bien là lorsque du courant traverse le carbone, mais plus il est élevé tout autour du système, c'est qu'il n'entre plus dans la génération de l'énergie : donc soit il faut diminuer le courant dans le carbone, soit augmenter le courant dans L1, pour augmenter la concentration. pour L1, il la nomme bobinage d'orientation.

de même que le sens du bobinage de L1 doit avoir son importance, il doit orienter le rayonnement dans le même sens que le magnétisme induit dans le carbone.

Hoker dit du carbone : (il dit graphite d'ailleurs) scellé dans du verre. possible qu'il soit sous vide, les particules émises par le rayonnement ne sont plus freinées pas l'air ambiant (ses atomes) .... naturellement, possible que je sois en train de rêver en disant ça, car je n'en sais rien du tout.

jeff

ps : j'ai écrit ce post et envoyé la 1ere fois à 3h25 du matin. je l'ai édité au moins 4 fois et terminé à 4h 15 environ
Revenir en haut Aller en bas
coucou789456
Support Electronique
coucou789456


Age : 69
Localisation : narbonne
Prénom : jeff
Date d'inscription : 09/10/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 6:34

re

en utilisant un condensateur pour envoyer l'énergie au carbone, il ne peut au maximum être récupéré que 1/2 CV².

donc, pour obtenir un meilleur rendement, 2 enroulements supplémentaires autour de L2 devraient fournir l'énergie nécessaire pour L1 et le carbone. un autre enroulement d'amorçage de la réaction auquel il suffirait d'envoyer une impulsion de courant pour amorcer l'ensemble.

dans un fonctionnement idéal, il devrait y avoir 4 fois plus d'énergie récupérée. (d'après Hoker).

une régulation électronique indépendante serait malgré tout nécessaire car sans, pas moyen de contrôler la tension récupérée, ni la fréquence de fonctionnement. en évitant d'avoir à passer par un condensateur pour envoyer le courant dans le carbone, sinon, la formule s'applique, et le rendement du système inférieur.

jeff
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 58
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 8:12

Bonjour,

Jeff a écrit:
Citation :
Hoker dit du carbone : (il dit graphite d'ailleurs) scellé dans du verre. possible qu'il soit sous vide, les particules émises par le rayonnement ne sont plus freinées pas l'air ambiant (ses atomes) .... naturellement, possible que je sois en train de rêver en disant ça, car je n'en sais rien du tout.

Judicieuse remarque! Oui, pourquoi dans un tube en verre?
Isolation galvanique ou abscence d'air dans le tube?
Il a été dit que le système chauffe pas mal, doit on penser qu'il ny aurait pas beaucoup de spires avec les bobines, la section du fil serait elle assez importante, Ø 1mm?

Citation :
dans le schéma proposé par Hoker, je crois qu'il est fait une erreur d'interprétation sur la disposition des éléments : le carbone et L1 ne sont pas au centre de L2, mais plutôt proche de celui-ci, excentré donc.
Là, on en sait rien du tout, peut être que c'est l'ensemble, carbone + L1, qui rayonne.
Je pense qu'il doit y avoir une sacré conso, avec L1 et le carbone, tous ces éléments sont tout même de véritable shunts.
Enfin, les premiers essais nous en dirons certainement plus!


A+
Revenir en haut Aller en bas
coucou789456
Support Electronique
coucou789456


Age : 69
Localisation : narbonne
Prénom : jeff
Date d'inscription : 09/10/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 10:24

re

Citation :
.......
on ne recueille au secondaire que l'énergie envoyée au primaire
.......

pour que le carbone puisse être considérer comme le primaire, il est absolument nécessaire qu'il soit contre L2 ---> soit l'équivalent d'un (ou d'une partie d') enroulement autour du noyau de L2.

jeff
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 58
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 10:50

re,

Sur le montage Hocker, L1 + carbone, se trouvent à l'extérieur de l'anneau de fer doux.
Donc le rayonnement n'est que 180°, à peine.
Pourquoi ne pas l'avoir mis à l'intérieur?



A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 11:41

Bonjour,

Le carbone est à l'intérieur de l'anneau. Je pense que ce n'est qu'une représentation afin qu'on puisse voir l'ensemble.

Et comme L2, à mon avis, il doit faire tout le tour de l'anneau.

@++
Revenir en haut Aller en bas
coucou789456
Support Electronique
coucou789456


Age : 69
Localisation : narbonne
Prénom : jeff
Date d'inscription : 09/10/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 14:50

re

en re examinant ce lien, http://pagesperso-orange.fr/jardin.secret/EcritsScientifiques/pseudo-sciences/SynergeticArticleScienceEtVie1.htm tout est bien expliqué, d'ailleurs j'ai fait ma description de l'expérience sans avoir lu entièrement le texte, ce n'est qu'après que je constate la similitude (concernant l'expérience de Hoker).

+++++++++++++++++++++++

c'est dans cet article qu'on note les divergences de vues entre Vallée et Hoker, sur la manière d'appliquer le champ électrique, et sur la méthode de récupération de l'énergie : avec Hoker, même si ce n'est qu'une expérience de laboratoire, il obtient un résultat. Vallée propose une autre méthode apparemment plus productive d'énergie, mais n'en explique pas la méthode, du moins il n'en donne que les grandes lignes ... ce qui nous aide pas du tout.

+++++++++++++++++++++++

tout à fait concernant la représentation, c'est pour une vue plus claire de l'installation. il n'en reste pas moins que le champ produit par le carbone, qu'il soit à l'extérieur ou à l'intérieur, le résultat devrait être le même.

jeff
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 58
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 17:29

Re,

Merci pour le lien Jeff.

A lire ce document, JLN aurait reproduit l'expérience de Hocker!
Tout y est, sauf le tube en verre!
Ah non, il a rajouté du tungstène!
Mais ici avec Hocker, est il question de déphasage?



A+
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 18:52

Bonsoir,
fc89 a écrit:
Mais ici avec Hocker, est il question de déphasage?
Pour déphaser de 180°, il suffit d'intervertir les bornes du primaire, ou bien celles du secondaire, ou de bobiner la self à l'envers (cf. tire-bouchon de Maxwell) : on a plus de choix que Grock avec son piano à queue ;) Pourquoi faire simple etc.
Revenir en haut Aller en bas
coucou789456
Support Electronique
coucou789456


Age : 69
Localisation : narbonne
Prénom : jeff
Date d'inscription : 09/10/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyDim 18 Jan 2009 - 21:14

bonsoir

il ne faut pas qu'il y ai une mauvaise interprétation des résultats, si il y en a. si vous réaliser vos essais avec un transfo torique possédant un enroulement 220 V déjà fait, ce sera plus simple, mais pas évident pour des mesures.
je ne connais pas les différents types de tore, leur caractéristiques en fonction de leur puissance, le nombre de spires par volt (important). en admettant qu'il faille pour un tore donné, 2 spires par volt, le carbone ne représentant qu'un quart de spire, soit en théorie 1/8 de volt. si vous alimenter le carbone avec 5 V (soit 40 fois la valeur normale sur 1/4 de spire), vous devriez récupérer au secondaire 40 fois 220 V !!!!! vous constater de suite les problèmes que vous rencontrerez pour une mesure.

l'idéal, soit vous ajustez la tension entre 1/8 V et 1 V, soit vous constituez un nouvel enroulement de quelques spires pour rendre une mesure sans risques, sans oublier que si un enroulement 220 V existe sur votre tore, il risque d'y avoir aux bornes une tension très élevée.

autre solution : il suffit de mettre plusieurs éléments de carbone répartis autour du tore, pour moitié à l'extérieur, et l'autre à l'intérieur, tous connectés en série, pour qu'ils donnent l'équivalent de 1 ou 2 spires autour du tore.

il est évident, qu'en raisonnant de cette manière, en y mettant une cinquantaine de barreaux de carbone, vous réduisez d'autant la puissance à dissiper dans un barreau de carbone, et vous obtiendriez des résultats autrement plus probants.

jeff
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyLun 19 Jan 2009 - 5:27

Bonjour,

Non, Francis, chez Hoker il n'y a aucun déphasage (SChéma pour rappel).
Uniquement une batterie pour L1 (tension variable par rhéostat) et une autre pour charge du condo.

Mais un point probablement hyper important que je viens de constater, c'est que les deux sources de tension (tore et L1), aussi bien chez Hoker que chez Naudin (normal), sont totalement séparées.

Deux générateurs différents sans aucune référence commune !

Et ce n'est pas ce que nous nous apprêtons à faire chez nous... copie à revoir donc.

Jeff a écrit:
... Vallée propose une autre méthode apparemment plus productive d'énergie, mais n'en explique pas la méthode...
Tout le monde est d'accord, j'espère, pour dire que la "méthode Hoker" est différente de la "méthode Vallée".
Enfin, à moyenner quand même puisque justement chez Vallée il n'y a aucune méthode d'expliquée (hormis la précision d'un déphasage).

Et donc, ne faisons-nous pas une (autre) petite erreur en prenant le "montage Hoker", en lui rajoutant le déphasage, et de nous persuader que nous avons donc réalisé le "montage Vallée" ?

Je repose ma question différemment :
Si Hoker n'avait jamais existé, et en lisant donc uniquement les documents de Vallée, aurions-nous réalisé le même montage ?

Qu'est-ce qui se dit sur le Groupe Yahoo à ce sujet ?
Ont-ils la même démarche ?
(A noter que je me suis inscrit à ce groupe (6 jours déjà)... et j'attends toujours ma validation.
Hum... leur admin a l'air d'être beaucoup moins performant que le notre !!!! Razz Razz Razz ).


@++
Revenir en haut Aller en bas
coucou789456
Support Electronique
coucou789456


Age : 69
Localisation : narbonne
Prénom : jeff
Date d'inscription : 09/10/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyLun 19 Jan 2009 - 6:19

bonjour Alain

je ne pense pas que le détail alim séparé soit le plus important. la seule chose qui était passé sous silence est le fait que le carbone représente l'équivalent du primaire du transformateur. c'est ce point de détail dont n'a pas tenu compte JL Naudin en mettant le carbone au centre géographie du tore, donc trop éloigné de la paroi du tore, ce qui lui enlève une grande partie de son efficacité.

certes un primaire ne possédant que 1/4 de spire, mais qui à elle seule permettra au montage de marcher comme un simple transformateur si aucune tension n'est appliquée à L1.

le but de L1 est de concentrer le fameux rayonnement pour qu'il serve en complément du champ électrique du carbone.

en résumé, sans courant traversant L1, on a affaire à un transformateur classique, donc si le carbone est alimenté par un courant direct et non avec un condensateur, le système a le même rendement qu'un transformateur classique.

Hoker donne 1/2 CV² car il alimente le carbone avec un condensateur qui n'emmagasine que 1/2 CV².

en conclusion, le carbone alimenté seul = rendement classique d'un transformateur (environ 75% en moyenne). L1 alimenté dans le bon sens, le rendement sera supérieur à un transformateur classique (il suffit de gagner un peu plus de 25 % pour avoir du sur-unitaire) . JL Naudin dit qu'il récupère plus mais son montage n'étant pas conforme, le résultat qu'on en déduit est globalement négatif

un tore, pas comme dans le montage, mais symbolisé et en coupe :

Carbone et bobinages Toretrou2
l'enroulement est fait contre les parois du tore (noyau), le carbone doit être placé le plus près possible du tore. dans un transformateur, la section du tore sera parallélépipédique et non circulaire comme représenté ici.

lorsqu'un courant circule dans un fil rectiligne,le champ électrique est dans le prolongement et de même sens que le courant, le champ magnétique est perpendiculaire au fil. dans l'expérience de Hoker, il faut remplacer le mot "fil" par "barreau de carbone"

jeff
Revenir en haut Aller en bas
coucou789456
Support Electronique
coucou789456


Age : 69
Localisation : narbonne
Prénom : jeff
Date d'inscription : 09/10/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyLun 19 Jan 2009 - 12:33

re

considérons cette machine à bobiner les tores : Carbone et bobinages 15

l'idéal serait que le barreau de carbone prenne la place d'une spire du transformateur pour être au plus près du noyau et garder ainsi son maximum d'efficacité.

sur cette image suivante d'un des tests à JL Naudin :
Carbone et bobinages Vsg31c
il a consciencieusement placé son barreau de carbone exactement au centre. (bien visible ici version 3.1 mais sur les autres versions, il a fait pareil)

jeff
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyLun 19 Jan 2009 - 13:03

Bonjour,

Pour ce qui est de l'expérience Naudin, je comprends parfaitement son montage. Ou plutôt, je vois clairement sur la photo comment il a procédé, câblé tous les éléments.

Par contre je n'arrive pas à comprendre l'ensemble du montage que tu proposes Jeff.

Citation :
... L'idéal serait que le barreau de carbone prenne la place d'une spire du transformateur pour être au plus près du noyau et garder ainsi son maximum d'efficacité...
Un schéma, un schéma, un schéma.... !! Laughing (d'ensemble).

@++
Revenir en haut Aller en bas
coucou789456
Support Electronique
coucou789456


Age : 69
Localisation : narbonne
Prénom : jeff
Date d'inscription : 09/10/2008

Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages EmptyLun 19 Jan 2009 - 13:18

hummmmm....

j'ai essayé, mais je suis archi nul en dessin : j'ai essayé paint, publisher, draw de open-office, paint shop pro 7 de jasc software, il n'y a que autocad que j'ai pas testé : je l'ai mais je ne sais pas m'en servir...

il me reste que de dessiner à main levée, ça va pas être triste.

++++++++++++++++

puisque tu vois bien comment JL Naudin a procédé pour positionner ses éléments, tu retire la mousse rose et tu colles le barreau de carbone prés du tore ! en bas par exemple dans la photo.

jeff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Carbone et bobinages Empty
MessageSujet: Re: Carbone et bobinages   Carbone et bobinages Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Carbone et bobinages
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Opération Coach Carbone par la Fondation Nicolas Hulot/Ademe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureau d'études de Recherche et de Développement :: Bureau d'Etudes :: Projets terminés, abandonnés ou en attente de reprise :: La Synergétique :: Faisabilité-
Sauter vers:  
Site à visiter...

Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie

NOS REALISATIONS, TESTEES ET...
REPRODUCTIBLES PAR TOUS !

Alimentation à découpage
2v - 25v / 20A

Carte interface série optocouplée
pour système de développement
sur PICS

Carte PWM avec
mosfet de puissance intégré