Bureau d'études de Recherche et de Développement
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Bureau d'études de Recherche et de Développement


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -45%
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux ...
Voir le deal
29.49 €

 

 Fréquence de résonnance

Aller en bas 
+4
sril
chevesne51
fc89
Asl
8 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMer 19 Déc 2007 - 19:50

Bonjour à tous,

Ha ! Cette fréquence !

Christophe a écrit:
Bon, alors on l'apparente à quoi cette cellule? A un condensateur, Ok et comment on détermine sa valeur (en vue de la résonance) par le clacul ou avec un capacimétre?
Bien sûr, la cellule ne pourra s'apparenter (au mieux) qu'à un condensateur.

Et à mon avis, je ne pense pas que nous ayons besoin de sa valeur. Surtout qu'elle se modifiera en fonction du bullage.

Et oublier totalement une "poursuite" de cette fréquence par un effet mécanique (cellule réglable). Le temps de réaction risque d'être beaucoup trop lent et la précision nécessaire aussi absente.

Le mieux et le plus simple à mettre en œuvre est, à mon avis, d'effectuer cela par l'électronique.
J'avais déjà abordé le sujet sur essenciel

@++
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 59
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMer 19 Déc 2007 - 20:51

Bonsoir,

Je viens de lire tes propos du lien "essenciel".
Quelque chose me chiffonne, ta conception du bullage passe par une recherche de la fréquence en phase avec une basse consommation du courant.
Hors aujourd'hui il est question d'accord de condos, de selfs!
La fréquence n'est pas le seule critère de production de
bulles.
L'option de la cellule réglable pourrait permettre d'ajuster des valeurs en phase avec les selfs.
Je pense qu'il ne faut pas négliger cette option(même manuelle), elle pourrait nous aider à déterminer certaines valeurs.

A+
Revenir en haut Aller en bas
chevesne51
Soutien Technique
Membre d'Honneur
Soutien TechniqueMembre d'Honneur
chevesne51


Age : 71
Localisation : France
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 05/09/2006

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMer 19 Déc 2007 - 21:25

Bonsoir alain,

Si comme tu le penses l'enroulement supplémentaire sur le "VIC", destiné à asservir la
fréquence sur les shémas de Meyer soit suffisant, je me demande alors pourquoi en plus il met une self
ajustable ?

Pour ma part, c'est indispensable pour dégrossir l'ensemble cellule-self.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyJeu 20 Déc 2007 - 7:43

Bonjour,

Non, je n'ai pas une conception bien définie du bullage. Je suis au même point que vous.
Mais je suis persuadé que, ayant une self, un condo (cellule) et une fréquence, cela doit impliquer obligatoirement une raisonnance.
Francis a écrit:
Je pense qu'il ne faut pas négliger cette option(même manuelle), elle pourrait nous aider à déterminer certaines valeurs.
Je suis très partagé là-dessus. Ce que tu dis est exact mais j'essaie d'envisager en fonction de nos moyens quand même. Nous n'avons même pas les outils nécessaires pour mesurer la valeur de notre cellule (mesure réelle et non empirique à "l'à peu près"), alors penser déterminer quoi que ce soit en bougeant manuellement les caractéristiques de la cellule me parait un peu exagéré.
Mais je ne fais que livrer le fond de ma pensée et en effet, rien ne doit être mis de côté sans un minimum de certitude.

Laurent a écrit:
l'enroulement supplémentaire sur le "VIC", destiné à asservir la fréquence sur les shémas de Meyer soit suffisant, je me demande alors pourquoi en plus il met une self ajustable ?
L'asservissement n'est absolument pas suffisant. Qu'il soit nécessaire, oui je le pense (mais sans en être persuadé).
Quant à la self ajustable, il y a une raison possible et probablement réelle : pouvoir obtenir deux selfs exactement de même valeur.

Mais comme tu le dis, il est indispensable de dégrossir l'ensemble cellule-self pour pouvoir avancer.
Et les discussions ne sont pas terminées sur ce sujet.

@++
Revenir en haut Aller en bas
sril




Age : 51
Localisation : Caen, Normandia, France
Prénom : Cinéma, Lecture, Sport.
Date d'inscription : 03/05/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptySam 3 Mai 2008 - 18:33

Bonjour chevesne51.
La self ajustable est là pour donner le meilleur rendement en fonction de l'eau. C'est ainsi qu'il s'est justifié dans son brevet.
En fonction de l'eau, il faut ajuster pour obtenir le meyer rendement !
Revenir en haut Aller en bas
http://sriliam.ifrance.com
chevesne51
Soutien Technique
Membre d'Honneur
Soutien TechniqueMembre d'Honneur
chevesne51


Age : 71
Localisation : France
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 05/09/2006

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyDim 4 Mai 2008 - 0:07

Bonjour sril, et bienvenue.

Adapter aux caractéristiques de l'eau employée, non. (ou cite ta source Laughing ) Le VIC de Meyer a pour fonction d'élever la tension par effet d'inductance, et d'abaisser la consommation de courant du montage.

D'après l'étude (sommaire ) du PDF dont j'ai donné le lien récemment, on voit deux représentations du VIC.
L'une avec deux selfs (Une est accordable)
L'autre est bifilaire (longueurs de fil identiques et inductances égales)

Je pense donc qu' ASL a raison de dire que la première version avait une des self ajustable pour la rendre égale à l'autre.
Meyer a résolu ce problème en réalisant sur le même noyau une inductance bifilaire. (donc plus d'adaptation pour la qualité de l'eau)
Un réglage de moins !

A+
Revenir en haut Aller en bas
sril




Age : 51
Localisation : Caen, Normandia, France
Prénom : Cinéma, Lecture, Sport.
Date d'inscription : 03/05/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyDim 4 Mai 2008 - 22:25

Bonsoir chevesne51.

Ma source ? Je la cite je crois, un de ses brevets. C'est issu d'un post que j'ai lu sur un autre forum. waterproof, moteurà es-ce sans ..., ioniza sblouch, désolé. Je tacherai de te retrouver ça, mais c'est très secondaire comme remarque pour moi.

Sinon, la fin, tu as encore raison, une inductance bifilaire, mais je n'ai pas encore vu de schéma à ce sujet. J'ai essayé de retrouver tes posts, j'en ai vu mais pas de lien là-dessus.
Oui le lien du brevet, je suppose que l'on parle de ça : http://sriliam.ifrance.com/divers/page16.xcf

Attention, si je te lis, ... donc plus d'adaptation pour la qualité de l'eau ..., c'est qu'il y en avait une avant, nan ?
Désolé, de toute façon, je faisais référence à son tout premier schéma, pas au vic, qui est venu bien plus tard.

Pour information, il nous en rajoute une troisième dans son mémo sur le vic, dans les derniers dans mes dossiers, l'a pô encore compris. Enfin si, mais je n'arrive pas encore à l'intégrer correctement, je ne peux donc pas l'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
http://sriliam.ifrance.com
kistinie




Age : 56
Localisation : OLERON
Prénom : Francis
Date d'inscription : 23/05/2009

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Raisonnance = Larsen   Fréquence de résonnance EmptyDim 24 Mai 2009 - 9:19

En applicant le principe de la chance du débutant...une idée

En acoustique une fréquence de raisonnance donne un larsen lorsque l'on amplifie le signal
En thermoacoustique la combinaison de la raisonnance et de la chaleur par application du cycle de carnot permet de produire de l'éléctricité ou du froid avecv un rendement de 45%

Pourquoi ne pas envoyer un bruit, genre bruit blanc qui est un mélange homogène de totes les fréquences et regarder là ou il y a raisonnance ?

Un amplificateur audio de haute qaulité peut accrocher les 50Khz voir 100
Une puissance de 100 à 1000W est courante

Et donc l'idée est d'utiliser un spectre large de fréquence ainsi qu'une agitation mécanique qui se produira inmanquablement, en plus de l'éléctrique

Voila c'était l'idée ...Qu'en pensez vous ?

En fait l'ideal serait l'inverse d'un anti larsen qui au lieu de créer un filtre à la fréquence de raisonnance va augmenter le gain
Maintenant a quelle vitesse se fait ce glissement de fréquence de raisonnance ?
Si il est très rapide, le PIC va devoir cavaler pour suivre, reste une solution analogique bien plus complexe.
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyDim 24 Mai 2009 - 21:17

Ia ora na Francis,
kistinie a écrit:
Pourquoi ne pas envoyer un bruit, genre bruit blanc qui est un mélange homogène de totes les fréquences et regarder là ou il y a raisonnance ?
J'y ai déjà pensé, car c'est une méthode classique pour mesurer des impédances complexes ou des bandes passantes en audio (voir par ex le logiciel gratuit sonic beacon) : on envoie une séquence binaire pseudo aléatoire la plus longue possible (typiquement une MLS de 32 K échantillons) et on fait une FFT. Sur une méthode par balayage avec une fréquence pure, elle présente l'avantage d'observer "partout en même temps", donc de rendre visualisables des "raies" baladeuses Smile

Plusieurs problèmes toutefois :

- au préalable, il faut faire un bilan de puissance (densité spectrale) pour savoir quelle puissance on délivre pour chaque point de la FFT - en ce sens, ton idée d'utiliser un ampli audio apparaît excellente. Mais on se limite alors à la bande 10 Hz - 70 kHz au mieux (cher l'ampli Neutral )

- le système est linéaire, or les phénomènes que nous traquons sont réputés extrêmement non linéaires et non stationnaires, tant au niveau de ce qui les déclenche (impulsions, trains d'impulsions) que des phénomènes eux-mêmes, qui peuvent ne se manifester qu'à partir d'un certain niveau d'excitation...

Cependant, si l'on veut adopter une démarche scientifique, c'est bien par cela qu'il faudrait commencer : une analyse harmonique, quel que soit l'algorithme utilisé. Encore faut-il savoir ce que l'on mesure : l'eau ou la cellule à eau ? Pour l'eau, c'est rapé : elle n'a aucune fréquence de résonance propre avant l'infra-rouge - les combats d'arrière garde sont stériles !

Alors la cellule ? Affreusement non linéaire (elle est polarisée, ressemble de loin à un accumulateur très fatigué), donc dans quelle zone d'amplitude cadrer son analyse ? L'attaquer en tension ou en courant autour du point (V0, I0) avec une amplitude alternative dV ou dI ? Cela rajoute 2 paramètres supplémentaires à la fréquence...

Ah j'oubliais : elle a été conditionnée ou pas ? ;) ;) ;)

Alain2
Revenir en haut Aller en bas
kistinie




Age : 56
Localisation : OLERON
Prénom : Francis
Date d'inscription : 23/05/2009

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyDim 24 Mai 2009 - 22:39

Ia ora na Alain !

Cool un voileux en multi ...
Je suis aussi tombé dedans moi aussi mais bien plus au nord :-) et donc l'on se caille !
A force d'entendre parler de la Polynésie, si j'ai le courage j'irai trainer mon tri par la bas, ce coin que je ne connais que par les livres et les histoires m'attire particulièrement !

Ceci étant dit avez vous essayé la lumière cohérente ou pas et les vibrations mécaniques ?
J'ai lu je ne sais plus ou qu'il y pourrait y avoir un accord avec de l'orange ou du rouge je crois...

Une autre idée, la tension d'électrolyse est de 1.25V environ peut on envisager que la HT soit aussi un multiple de cette valeur ?

Bon c'est un peu de la science à la forest Gump que je sors...il est tard et je suis un généraliste, pas aussi pointu que vous en genie electrique et ondulatoire

Cheers !

Francis
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyLun 25 Mai 2009 - 2:08

kistinie a écrit:
Ceci étant dit avez vous essayé la lumière cohérente
Non, mais Stan Meyer en a truffé ses dernières réalisations. Les diodes Laser ne sont pas chères, mais on n'a guère de choix en fréquences !
Citation :
et les vibrations mécaniques ?
Taper sur la cellule avec un marteau ? miri qu'en penses-tu ? Laughing
Citation :
J'ai lu je ne sais plus ou qu'il y pourrait y avoir un accord avec de l'orange ou du rouge je crois...
Il suffit d'examiner la courbe spectrale de l'eau.
Citation :
Une autre idée, la tension d'électrolyse est de 1.25V environ peut on envisager que la HT soit aussi un multiple de cette valeur ?
Pourquoi un multiple Shocked ? De toute manière, on ne cherche pas ici à faire de l'électrolyse.

Je ne puis que te conseiller de parcourir les divers fils du présent Forum (oui, l'info utile est volumineuse et assez dispersée, mais AMHA elle mérite l'effort de recherche) notamment de la rubrique Meyer, puis d'y revenir pour approfondir les sujets qui t'intéressent plus particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
hjade59




Age : 49
Localisation : Ostricourt 59
Prénom : Jérôme
Date d'inscription : 03/01/2012

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMar 3 Jan 2012 - 22:41

Bonsoir à tous,

Je suis tout nouveau sur ce forum j'espere ne pas dire trop de betises
Pour ce qui est de la resonnance propre des sysèmes je suis tres loin d'etre expert mais il est important de noter que la frequence de resonnace de l'eau varie sensiblement en fonction de la temperature et du type d'eau (surtout pour l'eau du robinet). Hors ce point n'est pas abordé par Meyer ce qui semble indiqué que cette notion que chacun veut approter à son montage n'est pas importante.
De ce que j'ai pu glaner ce qui importe c'est la frequence de resonnace de la molecule (d'ou l'absence de sensibilité au type d'eau qu'elle soit pure, de pluie ou du robinet) l'important semble plutot se situer au niveau de la fréquence et de la tension effective appliquée.

C'est du moins la voie que je vais explorer des que j'aurais recuperer le materiel necessaire.
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMer 4 Jan 2012 - 1:33

hjade59 a écrit:
Bonsoir à tous,

Je suis tout nouveau sur ce forum
Bonjour Jérôme, bienvenue sur ce forum cheers et... bonne année 2012 à tous sunny

Citation :
j'espere ne pas dire trop de betises
Dans ce domaine, c'est difficile Laughing ! Mais il ne faut pas avoir honte, tu seras en bonne compagnie geek

Citation :
il est important de noter que la frequence de resonnace de l'eau varie sensiblement en fonction de la temperature et du type d'eau (surtout pour l'eau du robinet).
Sur quoi te bases-tu pour affirmer cela scratch ? L'eau n'a pas de fréquence de résonance (avec un seul n) reconnue avant le domaine infra-rouge (voir les messages précédents de ce fil et d'autres du Forum).

Citation :
Hors ce point n'est pas abordé par Meyer
Qui croit encore à Meyer Rolling Eyes ? Tous ses "suivants" actifs ont arrêté leurs recherches ou ont disparu de la Toile : Lawton, Ravi... Pendant 2 ans, miri et moi avons bossé dur et rigoureusement dans la voie des expérimentations de Ravi, qui semblaient fort prometteuses. Jusqu'au jour où nous avons découvert, en regardant de près ses vidéos, qu'il utilisait un ampèremètre pour courant alternatif pour mesurer la consommation électrique de ses cellules Shocked ! Du coup, cela expliquait toutes les bizarreries de ses manip (les fils qui fondent alors que le courant supposé les traverser ne dépassait pas quelques dizaines de mA etc.)... et réduisait à néant tout espoir de rendement supérieur à celui de Faraday. A fortiori, ne parlons plus de Over Unity...

Donc ceux qui ont encore le courage et l'énergie pour continuer la quête d'un hydrogène abordable ont intérêt à choisir une autre voie que celle d'un fou (au mieux) ou escroc (au pire) Evil or Very Mad
Citation :
De ce que j'ai pu glaner ce qui importe
...ce qui importe d'abord, AMHA, c'est que tu cites tes sources, sinon qui va te croire ? Quand on vient participer à un forum, c'est pour communiquer, dans les 2 sens.

A ce propos, sans vouloir faire de gonflette outrancière pour la Maison, c'est bien dans ce Forum que tu trouveras le plus d'informations sérieuses (ou le moins d'infos pourries Laughing ) afin de ne pas partir à poil dans l'Aventure Laughing
Citation :
C'est du moins la voie que je vais explorer des que j'aurais recuperer le materiel necessaire.
C'est ton droit le plus absolu chuidaccord Mais j'espère que tu es conscient d'être le (n + 1)-ème à te lancer ainsi dans une bataille que tes n prédécesseurs ont perdue (n = 1000 ? 10000 ? peut-être plus Rolling Eyes ). Et ils n'étaient pas tous des imbéciles ou des ignorants...

Alain
Revenir en haut Aller en bas
hjade59




Age : 49
Localisation : Ostricourt 59
Prénom : Jérôme
Date d'inscription : 03/01/2012

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMer 4 Jan 2012 - 12:27

Bonjour Alain
Meilleurs Vœux à tous et en priorité absolue la santé.
Je sais que je suis imprécis mais je viens de me décider à ne plus travailler dans mon coin alors je commence tout juste à prendre des notes pour pouvoir mettre à disposition le résultat de mon travail, ce qui pourra éventuellement servir de base à d'autre.
Les expériences intéressantes sont, elles, documentées.

« La fréquence de résonance de l’eau varie en fonction de la température. » J’ai observé ce phénomène lorsque j’ai réalisé des tests en basse tension (12 ou 24 v) avec des intensités de 3 à 45A. Ce qui confirme ce que j’ai appris en théorie à l’école.

Mes sources sont très diversifiées, j’en ai conservé une bonne partie en format electronique. Des sources sérieuses pour certaines, d’autre moins et enfin certaine complètement farfelues, mais chacune apporte quelque chose, que ce soit la rigueur, l’idée ou l’approche par l’absurde. C’est intéressant pour les premières et divertissant pour les dernières. Je regarde ce que j’ai conservé et si cela vous intéresse je pourrais les mettre à disposition (de mon coté c’est classé très précisément: « lu » et « à lire » :-))

Pour ma part j'ai regardé Meyer et les autres pour aiguiller mes recherches mais comme tout un chacun j'ai pris ma propre voie.

Mon objectif principal n’est pas la réussite mais la compréhension par l’expérimentation, que ca fonctionne ou pas les deux cas sont intéressants.
Je garde toujours à l’esprit « qu’en théorie ca marche mais en pratique non et personne ne sait pourquoi et d’autre part en pratique ca marche alors que la théorie dit que non et là encore personne ne sait pourquoi » je travaille en informatique et c’est régulièrement le cas et quand je travaillais en conception mécanique c’était pareil le seul moyen de savoir est donc de toujours expérimenter et de voir ce que ca donne.


Je suis actuellement sur un réacteur à plaque d'inox de "lave vaisselle" : 64 plaques de 48 /49mm. Reliées par des tiges de brasure pour cuivre.
J'ai réalisé des tests en basse tension haute intensité (jusque 45 A : max de mes capacités de mesure) mais les rendements obtenus ont étés de l'ordre de 0.7l/mn ( min 0 max1.3 mode de mesure : la bouteille) dans de l’eau pure avec additif (bicarbonate de soude).
J’ai testé la partie modulation de fréquence, train d’impulsion sans gain pour la production (je ne me suis pas attardé sur le bilan consommation / production le volume produit n’étant pas suffisamment intéressant)

Actuellement je teste les interactions THT et eau, mon but n'est pas de reproduire quoique ce soit. Le but est de trouver un fil cohérent après je le suis autant que mes faibles compétences me permettent.
Pour ceux qui sont dans cette approche je leur conseille de tester la THT sur une goutte d’eau en créant un arc et d’éloigner l’arc, l’eau suis l’arc (plutôt ce dernier attire l’eau) sur des longueurs parfois impressionnantes et avec des comportements non constant (tension de l’ordre de 20Kv intensité de l’ordre de 0.1uA je n’ai pas les appareils pour mesurer ces tensions et intensités. Pour des tensions supérieures c’est encore plus intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMer 4 Jan 2012 - 18:40

hjade59 a écrit:
(..) je viens de me décider à ne plus travailler dans mon coin alors je commence tout juste à prendre des notes pour pouvoir mettre à disposition le résultat de mon travail, ce qui pourra éventuellement servir de base à d'autre.
Excellent Smile
Citation :
Les expériences intéressantes sont, elles, documentées.
Re-* Smile
Citation :
« La fréquence de résonance de l’eau varie en fonction de la température. » J’ai observé ce phénomène lorsque j’ai réalisé des tests en basse tension (12 ou 24 v) avec des intensités de 3 à 45A.
Il faut que tu nous décrives ça, Jérôme ! Comme St-Thomas, on veut voir ! C'est le centre du sujet, donc hyper-important Exclamation geek

Tiens, pour commencer : comment sais-tu (ou vois-tu) que l'eau "résonne" ? Quelle est la définition d'une résonance, au fait Question ?
Citation :
Ce qui confirme ce que j’ai appris en théorie à l’école.
Hmmm... quelle école scratch ?
Citation :
Mes sources sont très diversifiées, (..) Je regarde ce que j’ai conservé et si cela vous intéresse je pourrais les mettre à disposition
Bien sûr que ça nous intéresse bom Il y a une rubrique bibliographie dans chaque sujet, qui ne demande qu'à être enrichie...
Citation :
Mon objectif principal n’est pas la réussite mais la compréhension par l’expérimentation, que ca fonctionne ou pas les deux cas sont intéressants.
accord
Citation :
je n’ai pas les appareils pour mesurer ces tensions et intensités.
Pour expérimenter et en tirer des conclusions crédibles (= publiables), il faut pouvoir mesurer (même en génie logiciel, n'est-ce-pas ?) Tu trouveras sur ce même Forum de quoi te constituer un labo parfaitement adapté à tes travaux.
Revenir en haut Aller en bas
hjade59




Age : 49
Localisation : Ostricourt 59
Prénom : Jérôme
Date d'inscription : 03/01/2012

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMer 4 Jan 2012 - 21:33

Bonsoir à tous,

La modification de la fréquence de résonance c'est la seule hypothèse que j'ai retenue dans le cadre de mes expériences pour expliquer une augmentation régulière de la fréquence de mon signal (pas terrible je commence par la conclusion)
Voila le contexte des expériences
Tension testée entre 3V et 24V intensité utilisée de 0.5 à 40A (0 à 12v avec une alim de pc bidouillées au delà avec des batteries de voiture)
Montage cellule de 64 plaques d'inox "lave vaisselle" reliée par une tige de soudure pour cuivre température de fusion 800° (de chez casto) une tige pour le plus une autre pour le moins les plaques sont alternativement réliées au + puis au – les contact sont fait à force avec une boule d’étain a chaque contact protégé par une petite couche de colle a chaud (pistolet à colle) l’espacement des plaque est de 0.8mm assuré par des cales découpée dans un plastic souple (pas de caractéristique supplémentaires sur ce plastique de récup lui aussi)
Montage d'alimentation :
un PWM dans un premier temps (made in ebay) mais les variations et le manque de stabilité du signal m'ont conduit à réaliser un montage simple (pioché sur internet basé sur 2 NE555 neuf les reste des composants sont de la récupération.
Le transistor de puissance est lui aussi une récupération d'onduleur 800W de référence irfp450 de fairchild (1 à 4 en fonction de la puissance que je souhaitait transmettre) fixé sur un radiateur de dissipation (un par irfp) équipé d'un ventilateur (un par irfp) PC de 12 volt a leur vitesse maximale (température du radiateur de la température ambiante à 70° max prise avec un thermomètres laser milieu de gamme)
A vide pour tester le montage avec une charge (résistance de base de radiateur pour dissiper la chaleur) fréquence constante sur le circuit 143khz et quelques hz peu sensible à la puissance transmise et ne fait pas évoluer la fréquence ou très peu de quelques hertz entre le début et la montée en température de la résistance de dissipation

Lorsque la cellule est plongée dans l'eau la fréquence initiale (celle réglée au départ avec la résistance de radiateur) change aux environs de 125khz. Pour les tensions faible et faible intensité après 10 mn peu d’évolution (la température évolue elle aussi très peu (prise de température avec un ancien thermomètre au mercure pour la cuisson des conserves).
Lorsque la tension et l’intensité permettent de faire monter la température du mélange (je décrirais les mélanges après) la fréquence augmente jusqu'à 138khz au fur et à mesure de la montée en température du mélange.
L’ajout de glace fait redescendre cette fréquence, l’ajout d’eau glacée aussi, et l’ajout de bâton de glace enrobé dans un sac plastique aussi.
Les mélanges :
eau pur plus une cuillère à café de bicarbonate de soude (fréquence de base environ 128khz)
eau pur plus deux cuillère à café de bicarbonate de soude (fréquence un peu plus que le précédent mais rien de remarquable)
Eau de pluie 125 khz
eau de pluie plus bicarbonate idem eau pure
eau de pluie plus alcool éthylique ménager 1/10 légèrement plus que l’eau de pluie (dans la gamme d’erreur d’imprécision de mon appareil par rapport à l’eau pure
eau de pluie plus alcool éthylique ménager 1/10 plus bicarbonate idem eau de pluie plus bicarbonate
Mesure de fréquence avec un testeur universel et avec mon défunt oscilloscope analogique de récup.

Dans ce contexte j’en déduis que la seule chose qui varie est la température. Je n’ai pas fait de courbe ni relevé de mesure précis cela ne me surprenait pas plus que cas vu qu’un acier chauffé ne résonne pas la même fréquence que le même acier froid (et oui le défaut de fonctionner par comparaison). L’expérience est renouvelable puisque je ne jette pas mes montages (sauf en électronique ou je recycle et j’ai grillé un de mes irfp reste encore 2 Parfait et un qui semble montrer des anomalies de comportement.
Pour l’école Cycle général scientifique (D puis C) puis BTS dans le domaine de la mécanique et électro technique (sur ce point j’ai gardé uniquement la partie logique).

Pour la mise à disposition des docs que j’ai conservé je préférerais un FTP car mon classement avancé (lu / Non lu) ne permet pas de m’y retrouver (je ne les conserve que pour les partager et je n’ai jamais pris le temps de relire un de ces docs).
Pour ce qui est des mesure évidements que c’est essentiel mais vu que j’économise dejà depuis trois mois pour un oscillo basique à 300€ sur ebay from la chine et que je vais devoir m’en passer encore une paire de mois imagine pour du matériel de qualité !!! Mais c’est un détail quand je tiens quelque chose d’intéressant je prends le temps de tout décrire comme si je voulais qu’un enfant de 8 ans puisse refaire le montage (un peu à la Balzac). Je fais en sorte de toujours utiliser les mêmes appareils de mesure en ayant réalisé un étalonnage sur des composants ou des montages simples de cette manière même si les mesure sont inexactes une référence peut être prise en base. J’évite autant que possible tout ce qui est variable afin de conserver une échelle de valeur qui soit objective et reproductible. Et lorsque je trouve un montage avec des éléments variables je perds du temps à réaliser les mesures et à trouver les composants qui sont fixe pour limiter encore plus les aléas. Pas question que l’un de mes coups de chance ne soit pas reproductible, le plus dur est de ne pas s’exciter dans ce cas et de prendre son p’tit papier, son appareil photo et son dictaphone pour décrire au mieux ce qui est à cet instant.
Mais c’est un loisir et dans le meilleur des cas je peux y consacrer quelques dizaines d’euro par mois (famille et travaux priment). J’ai bien pensé au tenter ma chance au loto mais je me dis que c’est plus sur de conserver ces mises même si cela se fera dans le temps. L’aspect positif ca permet de réfléchir à ce que l’on fait et à concevoir des protocoles de tests complets avant d’avoir la possibilité de les mettre en place (il faut toujours voir le bon coté des choses et apprendre à oublier ce que l’on nous a appris si on le l’a pas testé)


Désolé pour la longueur de ce post mais j'ai marqué l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyJeu 5 Jan 2012 - 6:29

hjade59 a écrit:
Désolé pour la longueur de ce post mais j'ai marqué l'essentiel.
Il vaut mieux trop long que trop court : des détails qui peuvent sembler anodins se révèlent parfois riches d'enseignement !

C'est bien le cas ici : comme 99 % de ceux qui abordent ces manips - et, plus généralement, comme tous les débutants en électronique amateur des 40 dernières années - le générateur que tu as réalisé avec le sempiternel 555 n'a pas une stabilité suffisante (en fonction de la température, de l'intensité du courant de sortie, de la stabilité de son alimentation...) pour prétendre faire de la métrologie, même modeste. Toutes tes déductions n'ont donc - pour le moment du moins - aucun fondement expérimental.

Elles n'ont pas non plus de fondement physique, sauf si tu cites tes sources théoriques (scolaires ou non). Invoquer Meyer ou même Tesla n'est pas une garantie d'honorabilité scientifique : on ne peut rien accepter les yeux fermés, fût-ce d'un prix Nobel !

Citation :
La modification de la fréquence de résonance c'est la seule hypothèse que j'ai retenue (..)
Ce faisant, tu tiens pour acquis le fait que l'eau ait une (ou des) fréquences de résonance. Quelles sont-elles ? Donne-nous des références STP !

De toute manière, d'après la description sommaire que tu donnes de tes montages (il faudrait leur schéma électrique complet), j'ai du mal à imaginer que tu puisses détecter une résonance de l'eau - je dis bien de l'eau !

Citation :
pour expliquer une augmentation régulière de la fréquence de mon signal
Pourquoi une (hypothétique) résonance de l'eau ferait-elle augmenter la fréquence de ton signal, qui est généré par un dispositif électronique indépendant ? C'est comme si tu disais que lorsque tu chantes en écoutant une radio FM, la fréquence d'émission de la station change tongue !

Si tu excites un objet résonant avec un signal de fréquence variable autour de la fréquence propre de l'objet, tu vas constater des modifications au niveau des échanges énergétiques entre l'excitateur et l'excité.

Quant aux différences de comportement en fonction du type d'eau, de l'adjonction de sels etc., elles sont essentiellement dues aux énormes variations de résistivité correspondantes, que tu n'as pas pu "étalonner" avec ta résistance de test de valeur fixe (si j'ai bien compris).

Le plus déprimant dans ces manips, c'est qu'elles modifient en permanence les caractéristiques électrochimiques du milieu, si bien que rien n'est vraiment reproductible d'un essai à l'autre, a fortiori entre ceux de plusieurs expérimentateurs. En jargon probabiliste, on dit que ces phénomènes ne sont ni stationnaires ni ergodiques : c'est le pire que ce que puisse rencontrer un physicien Twisted Evil

Citation :
Pour l’école Cycle général scientifique (D puis C) puis BTS dans le domaine de la mécanique et électro technique (sur ce point j’ai gardé uniquement la partie logique).
OK, mais peu importe l'école : c'est ce qu'on y apprend qui compte (en début de carrière du moins : après, tout le monde s'en fiche Smile )

Citation :
Pour la mise à disposition des docs que j’ai conservé je préférerais un FTP car mon classement avancé (lu / Non lu) ne permet pas de m’y retrouver (je ne les conserve que pour les partager et je n’ai jamais pris le temps de relire un de ces docs).
Là il faut demander l'avis des responsables "doc" du Forum, mais je crains que personne n'ait le loisir de faire le tri à ta place...

Citation :
vu que j’économise dejà depuis trois mois pour un oscillo basique à 300€ sur ebay from la chine et que je vais devoir m’en passer encore une paire de mois imagine pour du matériel de qualité !!!
Bien compris Neutral . Pour info : miri et moi sommes très contents des génés et oscillo Velleman, pilotés par PC. Dans la même gamme existe maintenant le combiné PCSGU250, relativement bon marché.
Citation :
il faut toujours voir le bon coté des choses
Tout à fait d'accord
Citation :
et apprendre à oublier ce que l’on nous a appris si on le l’a pas testé
Alors là pas du tout d'accord :
  • ce n'est pas parce que tu l'auras testé que tes résultats auront plus de valeur ou de justesse que ceux des autres.

    Je me répète - tous tes congénères ne sont pas des idiots : il y a sur Internet tellement de possibilités de croisement d'informations et d'opinions qu'on peut généralement faire le tri du bon et du mauvais ! But that's another story, nous dirait Kipling...
  • la vie est trop courte pour la passer à réinventer la roue.

Un dernier point qui me chiffonne : as-tu conscience d'aborder le domaine d'une façon un tant soit peu originale (ça ne me paraît pas flagrant à la lecture de ton post) ? Sinon, quel intérêt de refaire ce que des milliers ont déjà fait et décrit (cf. point précédente) ?

Si tu as parcouru les sujets traités sur ce Forum au fil des ans, tu as certainement noté qu'une grande majorité portent la mention "[terminé]", langue de bois pour "n'a abouti à rien" (en dehors de l'enrichissement intellectuel et de la communication entre intervenants, non négligeables). De surcroît, beaucoup sont "terminés" depuis plus d'un an Crying or Very sad . Dans ce contexte, il faut beaucoup de constance pour continuer à piocher dans le domaine !

Comprends bien Jérôme que je ne cherche pas à te casser le moral, seulement à t'encourager à choisir des voies et méthodes qui t'éviteront un maximum de déboires ou désillusions. sunny
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyJeu 5 Jan 2012 - 8:21

Bonjour à tous,

Dans les "feuilles de route" établies pour notre projet Cellule Raromatai (avorté fin 2009), miri et moi-même avions inclus une analyse théorique des diverses résonances attendues a priori dans les réacteurs à cellules tubulaires de type Ravi que nous construisions.

A toutes fins utiles, ces documents sont téléchargeables (en leur état brut lors de l'arrêt des travaux) aux URL ci-dessous :

http://img75.xooimage.com/views/8/a/9/fdr-raromatai-1-30746cd.pdf/
http://img75.xooimage.com/views/7/6/8/fdr-raromatai-2-30746fd.pdf/

Alain


Dernière édition par iaorana le Mar 10 Jan 2012 - 8:23, édité 3 fois (Raison : corr.)
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyJeu 5 Jan 2012 - 12:47

Bonjour Alain !

Réellement très content de te revoir depuis le temps Twisted Evil
J'en profite pour te souhaiter (ainsi qu'à Hervé) une excellente année 2012 Basketball

J'ai quelques problèmes avec les liens que tu communiques.

Si tu le désires, tu peux utiliser xooimage que nous utilisons ici et qui fournit un lien (à insérer dans ton message) permettant de lire directement dans un nouvel onglet ton document en pdf.

@++
Revenir en haut Aller en bas
hjade59




Age : 49
Localisation : Ostricourt 59
Prénom : Jérôme
Date d'inscription : 03/01/2012

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Resonance magnétique nucleaire (base de l'IRM en simplifiant)   Fréquence de résonnance EmptySam 7 Jan 2012 - 14:07

Bonjour à tous

Au sujet de la fréquence de résonance de l'eau, j'ai creusé un peu dans ma mémoire ce qui m'avait conduit à croire qu'elle existait.
C'est la RMM (résonance magnétique nucléaire) après vérification ce domaine bien qu'intéressant est mal nommé puisqu'il s'applique aux protons qui semblent avoir des caractéristiques de résonance différent selon les molécules pour des composés identiques.

J'ai en souvenir ce site les liens ne sont pas autorisé alors pour trouver ce document google avec comme recherche "resonance magnétique nucleaire tunisie pdf" (c'est le premier doc) qui essaye de rendre compréhensible le principe au plus grand nombre.
Il y en a une quantité d'autres plus ou moins technique en fonction de la compétence de chacun.

Amicalement


Revenir en haut Aller en bas
Riton83

Riton83


Age : 51
Localisation : Toulon
Prénom : Henri
Date d'inscription : 07/12/2011

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyLun 9 Jan 2012 - 9:20

Merci Jérôme,

pour cette source intéressante, je n'ai pas encore tout lu ....
mais c'est prometteur

Henri.


Dernière édition par Riton83 le Lun 9 Jan 2012 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyLun 9 Jan 2012 - 12:53

Bonjour Henri,

Nous non plus nous n'avons pas (pu) tout lire Laughing Very Happy

Et comme je te le communique dans mon MP utilise plutôt http://www.xooimage.com/fr/

@++
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMar 10 Jan 2012 - 8:56

Asl a écrit:
Bonjour Alain !

Réellement très content de te revoir depuis le temps Twisted Evil
J'en profite pour te souhaiter (ainsi qu'à Hervé) une excellente année 2012 Basketball
Merci Alain Very Happy Je t'en souhaite tout autant !

Intellectuellement stimulé par une amélioration de mon état de santé, j'ai eu l'envie subite geek de m'informer sur l'évolution des projets de ce Forum que j'ai délaissé pendant plus de 2 ans, après l'arrêt du projet Cellule Raromatai. Je suis heureux de constater que le dynamisme, la persévérance et l'imagination sont toujours de mise sur Génération Hydrogène Very Happy . Même si je ne remets jamais plus les mains dans le cambouis avec l'ami Hervé alias miri et malgré la déception de l'échec, mon intérêt pour le sujet demeure intact. Je crains donc de ne pouvoir m'empêcher d'intervenir ici de temps à autre... Razz

Citation :
J'ai quelques problèmes avec les liens que tu communiques.
Suivant ton conseil, j'ai transféré ces documents sur xooimage et corrigé les liens en conséquence sur mon post.

@++
Revenir en haut Aller en bas
iaorana
Membre Super Actif
iaorana


Age : 81
Localisation : Polynésie Française
Prénom : Alain
Date d'inscription : 01/12/2008

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMar 10 Jan 2012 - 9:10

hjade59 a écrit:
Au sujet de la fréquence de résonance de l'eau, j'ai creusé un peu dans ma mémoire ce qui m'avait conduit à croire qu'elle existait.
C'est la RMM (résonance magnétique nucléaire) après vérification ce domaine bien qu'intéressant est mal nommé puisqu'il s'applique aux protons qui semblent avoir des caractéristiques de résonance différent selon les molécules pour des composés identiques.
En te lisant, Jérôme, j'avais naturellement pensé à la RMN (normal, je passe dans un tunnel crac-boum-hue 2 ou 3 fois par an Twisted Evil ). Mais là, il s'agit de phénomènes de résonance relatifs à l'orientation du spin des protons à l'intérieur du noyau des atomes, sans aucun lien (a priori Question ) avec les possibles résonances des molécules d'eau (liaison hydrogène...).
Revenir en haut Aller en bas
hjade59




Age : 49
Localisation : Ostricourt 59
Prénom : Jérôme
Date d'inscription : 03/01/2012

Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance EmptyMar 10 Jan 2012 - 12:53

Bonjour,
il est fortement probable que vous ayez raison mais il peut etre interessant de tester ce cas de figure.
La RMN explique juste mon association inexacte a la resonance de l'eau.
Apres je crois que toutes les voies sont a explorer pour permettre d'avancer sur ce sujet.
Meme si il est probable que celles ci soient des impasses il faut perseverer.
J'espere que votre utilisation de la RMN n'est pas lie a qqc de trop contraignant.

Amicalement

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Fréquence de résonnance Empty
MessageSujet: Re: Fréquence de résonnance   Fréquence de résonnance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fréquence de résonnance
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureau d'études de Recherche et de Développement :: Bureau d'Etudes :: Préparation de nouveaux projets :: Faisabilité-
Sauter vers:  
Site à visiter...

Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie

NOS REALISATIONS, TESTEES ET...
REPRODUCTIBLES PAR TOUS !

Alimentation à découpage
2v - 25v / 20A

Carte interface série optocouplée
pour système de développement
sur PICS

Carte PWM avec
mosfet de puissance intégré