Bureau d'études de Recherche et de Développement
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Bureau d'études de Recherche et de Développement


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur

Aller en bas 
+2
Edenguard
Asl
6 participants
AuteurMessage
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyLun 8 Fév 2016 - 11:40

Bonjour,

La première phase du projet, de tous les projets d'ailleurs : la définition et la fabrication de la cellule et de tout ce qui l'entoure.

Et comme annoncé dans le préambule du projet, il est important je pense,  et ce avant de commencer chaque phase, de définir ce que l'on veut précisément obtenir.

Et j'appelle cela : les attendus.

ATTENDUS PHASE CELLULE
1/ Réacteur complet (couvercle, passe-fils, embout sortie gaz, support cellule)

2/ Résistance cellule très importante (proche de l'infini)

3/ Mesure de la capacité de la cellule connue


Par réacteur j'entends le contenant du ou des cellules qui vont œuvrer pour la production  Laughing
Il doit tout de suite être fabriqué le plus complet possible.
On peut en effet, par souci de rapidité, par exemple remettre à plus tard la mise en place de l'embout de sortie de gaz.
Pourquoi pas ?
Mais pendant les différents tests et mesures, si nous voulons mesurer la production actuelle à l'instant t... pas possible, sauf à tout mettre en pause pour remanier le réacteur.
Grande perte de temps à mon avis.


La résistance cellule
Le craquage de la molécule se produira par l'application d'impulsions de THT.
Cette THT va être généré par un circuit RLC.
Une self et un condo (cellule) + quelques accessoires (diode ?) et le tour est joué  Shocked
Nombreux ont déjà, lors de leurs expériences, pu constater la chose : si la cellule se comporte comme une simple résistance, de faible valeur en plus, jamais une quelconque forme de haute tension ne sera présente.
Pour avoir une THT il nous faut donc obligatoirement des tubes totalement isolés.
Isolés avec l'eau, quelle soit du robinet ou distillée peu importe, du moment que les tubes ne laisse pas passer aucun courant.
De ce fait le coefficient de surtension sera très élevé et l'amplitude des impulsions suivra le même chemin  bounce
Nous sommes alors certains d'avoir une THT importante.

Mesure de la valeur de la cellule
Ce point aussi est important.
Car connaitre tout de suite les valeurs des deux éléments principaux de notre système : la self et le condensateur (cellule) nous permettra d'aller plus rapidement au but, essentiellement dans la mise en route du départ (calcul théorique de notre fréquence de résonance).
Nécessite bien sûr un capacimètre.
Il est néanmoins vrai que si, pour une raison ou pour une autre, la mesure de la valeur de la cellule ne peut être mesurée, cela n'arrêtera pas le projet bien sûr...

LE RÉACTEUR
3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur New%20cellule_3_zpshi26nr9f




Beaucoup d'exemples existent.
Et même déjà réalisés par des membres de notre Forum.

Normalement en plastique transparent.
Car très pratique pour voir ce qui se passe à l'intérieur à tous les niveaux (surtout en bas) mais surtout pour constater visuellement et tout de suite les premières apparitions de bulles  drunken

L'embout de sortie de gaz peut bien sûr se positionner sur le couvercle.

Quant aux supports de la cellule (les premiers tests se feront avec une seule cellule), la conception est libre, fonction des matériaux disponibles chez soi.

La cellule se positionnera bien sûr au milieu.

LA CELLULE

Notre cellule est caractérisée par deux points importants :
- Le matériau
- Son isolation

Matériau

Meyer, beaucoup d'autres dont nous aussi actuellement, ont utilisés comme métal pour les tubes du 316L ou du 304L.

Mais pourquoi donc ?

Car, et ce quelle que soit la matière, tant que les tubes sont métalliques, ils rempliront leur mission correctement.

Et bien probablement, et j'en suis persuadé, parce que ce type de métal fait partie des métaux qui, après un formatage, ont une couche (d'oxyde ou autre) qui se dépose sur les parois et qui les rends isolants (peu ou prou ?).
Car, et nous allons en parler tout de suite, l'isolation est indispensable.

Actuellement, les deux projets en cours de Tom et Christophe en sont à la phase formatage.

Voilà donc, à mon avis, le pourquoi de ce métal un peu particulier qu'a employé Meyer.
Et tout le monde a suivi.

Et aussi, peut-être, une autre petite explication (elle ne vaut que ce qu'elle vaut mais a le mérite d'être fortement possible) :
Meyer était un industriel qui a aussi vendu ses idées à d'autres industriels (il a, entre autres, travaillé pour la Nasa) afin de pouvoir être financé pour ses recherches.
Et pour mieux convaincre d'éventuels investisseurs, il est souvent nécessaire, voire indispensable, de présenter un produit au top, voire même laisser planer un peu de mystère.
"Oui, mes tubes sont en inox 316L" cela fait d'abord "plus riche" et laisse aussi planer le doute sur le fait que la composition du métal jouerait un rôle important dans le processus.
Moi-même, au cours de mon parcours professionnel, ai eu l'occasion de constater maintes fois ce genre de "pratique".

Pour la petite histoire, financement que Meyer a du rembourser :
Spoiler:

Le 316 ou 314 est donc utilisé pour besoin de formatage.

Alors pourquoi ne pas employer un autre métal ?

C'est ce que je propose en utilisant des tubes de cuivre !

Aussi résistant que l'inox pour notre utilisation et, point pas forcément négligeable, beaucoup moins cher.

Dimensions :
L'anode : diamètre 28mm
La cathode : diamètre 18mm
Épaisseur : 1mm

Ce qui fait 4mm d'espace inter-tubes.
Cela peut paraitre beaucoup mais une fois l'isolation effectuée, cette distance se rétrécira de beaucoup...

Pour info, chez Leroy Merlin, vendus par tube de 1m (noté sur le Net il y a 2 à 3 mois environ) :
18mm x 1m  8,85 €
28mm x 1m 17,00 €
Soit 25,85 € les 2 tubes de 1m

Toujours pour info, dimensions de tubes de cuivre existants :
Spoiler:

Et avec des tubes de 1m de longueur nous disposerons de trois cellules d'environ 33 cm chacune.

Isolation

Avec le cuivre, l'isolation la plus pratique à mettre en œuvre tout en garantissant son pouvoir isolant est : le vernis.

Le vernis ne résisterait pas à la THT ?
Peut-être. Nous l’avons déjà entendu.
Mais aussi, jamais nous n'avons entendu que quelqu'un avait essayé.

Et ça serait vraiment dommage de passer à côté pour de vagues rumeurs... et il y a en a tellement  Razz

Après soudure des deux fils respectivement sur l'anode et la cathode, trempage dans du vernis, marine pourquoi pas, puis séchage complet suspendu par les fils par exemple.
Si une ou deux petites gouttes se forment en bas des tubes, léger passage à la toile émeri.

L'application de deux couches de vernis, soit sur un seul tube soit sur les deux, est aussi envisageable.

Autre point très important concernant l'isolation : Toutes les connections électriques se situent obligatoirement hors eau !
Et je ne pense pas qu'il y ait besoin d'explications à ce sujet Razz

L'ENSEMBLE

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur New%20cellule_7_zpspjqujf43


Non à l'échelle et couvercle non représenté.

Trois tampons caoutchouc ou similaires placés en haut et en bas maintiennent l'espacement inter tubes.

Un socle (en bleu sur le dessin) positionné au fond, en croisillons par exemple, soutiendra la cellule et permettra à l'eau de circuler.

Si nous laissons les tubes de cuivre tel quels, avec donc obligatoirement l'extrémité haute des deux tubes devant dépasser le niveau de l'eau, pour l'isolation... il sera impossible pouvoir constater de visu le réel dégagement de gaz.
Du moins très difficilement.

C'est pour cette raison qu'il faudra usiner le haut de chaque tube de cette manière :
3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur New%20cellule_2_zpscj8rcrpb

Ainsi, ces deux "pattes" de cuivre, toujours isolées par le vernis, permettront de laisser toute la partie "active" des tubes dans l'eau, nous pourrons ainsi voir le dégagement gazeux, et le haut de ces pattes se trouvant hors eau, permettra d'assurer l'isolation totale de la cellule vis à vis des connections électriques.

Ces pattes pourront être d'une longueur de 3 ou 4 cm par exemple.

============

Voilà donc la manière dont je vois la cellule.
Et c'est vrai, un peu différente de tout ce qui a été fait ou pensé jusque là...

@++
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
Edenguard


Age : 36
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyJeu 11 Fév 2016 - 12:22

Hello Alain, et tout le monde !

Quelle préparation !

Par contre des petites choses m'interpelent, par exemple, le cuivre.
Tu veux partir dessuite sur un autre matériau, mais, quand cela ne fonctionnera pas (je penses qu'au début il va falloir galérer un peu), et bien tu ne sauras pas vraiment d'où vient le souci.
Je m'expliques :
Pour reproduire un système, à mon avis, il faut tenter de se rapprocher le plus possible de l'original.
Et quand la copie fonctionne, on pourrait tenter de modifier, élément par élement, le système.
Mais si tu pars dessuite en modifiant plusieurs choses en même temps, cela risque d'être compliqué pour comprendre d'où vient le souci...
Me semble aussi que Tom a expliqué que le mieux était le 304L, car la couche de passivation restée bien collée dessus, contrairement au 316L.
Aussi, lors du rajout d'électrolyte, pour rendre l'eau conductrice pour la passivation, il risque d'y avoir réaction chimique entre le cuivre et l'électrolyte, qui va le ronger.
Réaction qui ne se fait pas avec de l'inox, par définition, inoxydable Smile

Après je peux comprendre que tu recherches à faire des économies, bien entendu Smile
Mais si cela ne fonctionne pas, et que tu dois par la suite changer pour de l'inox, tu aura payé deux fois, avec grosse perte de temps, et d'argent.

M'enfin, c'est toi qui gère ton projet comme ty veux ;)

A+ et bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyVen 12 Fév 2016 - 12:24

Bonjour Christophe,

Merci.

Oui, il est probable qu'au début cela ne fonctionne pas de suite comme on le voudrait.
Mais c'est la même chose pour tout le monde, quelque soit la config.
Et la cause ne sera pas due au matériau utilisé pour les tubes.

Car comme je l'explique, le matériau utilisé n'a aucune importance dans la mesure ou l'isolation est (doit) être parfaite.
Le matériau est derrière la couche isolante et aura donc du mal à interférer de quelque façon sur le fonctionnement.

En effet, Tom et toi suivez la méthode Cramton et vous utilisez donc du 304L.
Mais c'est très bien.

Moi, je propose autre chose.
Pourquoi ?
Parce que je pense que c'est beaucoup plus simple à mettre en œuvre et ce pour exactement le même résultat.
Et surtout pas pour les économies à tout prix, peu importe, même si cela peut jouer quand même un tout petit peu.

Citation :
lors du rajout d'électrolyte, pour rendre l'eau conductrice pour la passivation, il risque d'y avoir réaction chimique entre le cuivre et l'électrolyte, qui va le ronger.
Alors là, pas du tout.

La passivation n'est effectuée que pour isoler les tubes entre eux (et avec l'inox, il n'y a en plus que l'anode d'isolée au final).
Opération de formatage obligatoire (et très longue) pour vous car vous utilisez de l'inox.

Mais pour ce que je présente, il n'y a aucune passivation à effectuer (donc l'électrolyte reste dans son bocal  Razz ).

L'isolation est assurée par la couche (ou 2 couches) de vernis sur chacun des tubes.
Ou de peinture peu importe, mais je pense que le vernis est beaucoup plus adapté dans le cas du cuivre.
Et en plus, les deux tubes de cuivre possèdent dans ce cas chacun leur propre isolation.

Et le résultat sera donc exactement le même.
Dépendant à 100% de l'isolation entre l'anode et la cathode et non du métal employé se trouvant derrière la couche d'isolation.

C'est pour cette raison que je pense que vous auriez du utiliser plutôt le cuivre...
Cela serait depuis un long moment déjà terminé en plus.
Et vous en seriez aujourd'hui à admirer votre production de gaz  drunken

Mais, comme tu le dis, chacun gère son projet comme y veut  Razz  Laughing

@++
Revenir en haut Aller en bas
megotier
Membre Actif
megotier


Age : 61
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyVen 12 Fév 2016 - 23:47

Bonsoir tout le monde,
comme je ne reçois pas de notifications depuis un bon moment , je me suis dit, et si je passais voir mes amis producteurs d’hydrogène Smile , je ne savais pas sur quel sujet aller, je tombe donc un peu au hasard ici...

En te lisant Alain, il m'est venu une idée (heu, oui, parfois....), sachez tout d'abord que je suis de près la fondation Keshe et donc mes pensées sont bien occupées par cela... Smile
Vous savez sans doute de quoi il s'agit, il y a les pour et les contre, pour moi, une grande partie d'ésotérisme englobe tout cela, mais je ne suis pas ici pour débattre de cela...

Juste une petite question pour commencer: utilisez vous de l'eau pour la production ou bien comme je le faisais une électrolyse comme la lessive de soude?
tu proposes Alain, d'utiliser des tubes de cuivre à la place des tubes d'inox, mais de les isoler, sans doute pour éviter l'oxydation et tout ce qui en découle, chouette idée novatrice...
C'est là que la petite idée en lien avec Keshe m'est venue, bonne ou pas bonne, c'est à vous de me dire, pour isoler les tubes... Keshe fait nano-coater les fils de cuivres pour la fabrication de différentes pièces.
Ce nano-revetement quand il est bien fait, rend le cuivre isolant, mais pas seulement...(il produit également une petite source d’énergie, mais là c'est un autre domaine)
Pourquoi savoir si l’électrolyse n'est faite que d'eau?, simplement parce que je ne suis pas sûr que le revêtement tienne aux acides, entre autre à la soude. (d'ailleurs le verni tiendra t il?)

Voilà, c'est juste une petite idée, qui vient suite à la tienne Alain.

bonne soirée. (enfin nuit maintenant)
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptySam 13 Fév 2016 - 12:19

Bonjour Gilles,

Citation :
comme je ne reçois pas de notifications depuis un bon moment , je me suis dit, et si je passais voir mes amis producteurs d’hydrogène
Qu'entends-tu par notifications ? Du Forum ?

Et tu t'es bien dit de venir nous voir bounce

Alors pour ce qui est du/des projets, nous allons utiliser de l'eau toute simple, du robinet ou distillée peu importe (suivant résultats).
C'est-à-dire sans électrolyte.
Ce ne sera donc plus une électrolyse au sens connu du terme mais un craquage de la molécule par impulsions de THT.

Et il n'y aura donc aucun acide qui puisse attaquer quoi que ce soit.

Pour Keshe, tout d'abord merci de l'info car je ne connaissais pas.
Alors d'après ce que j'ai rapidement parcouru, il y a à boire et à manger quant aux commentaires et aussi sur ce qu'il dit.
Et il est vrai qu'il fait pas mal de choses...

Mais ne pas jeter trop vite l'eau du bain... avec le bébé.

Car beaucoup de monde pense aussi que nous ne sommes que des petits fous illuminés en quête du Graal  clown
Comme quoi ? Question de dosage...

Je ne te réponds pas tout de suite quant au nano-revêtement (intéressant probablement), ce qui ne serait pas hors sujet ici, mais comme cela risque de déborder très fortement sur les activités de Keshe, je te propose d'ouvrir un nouveau sujet dans "Café-crème et croissant chauds" par exemple afin que nous puissions discuter un peu plus de tout ça.
Du générateur Magrav entre autres  scratch
Et si nous pensons ensuite que cela mérite, ne serait-ce qu'un petit (ou grand) intérêt, le sujet sera déplacé dans un forum plus approprié.

@++
Revenir en haut Aller en bas
megotier
Membre Actif
megotier


Age : 61
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptySam 13 Fév 2016 - 14:52

J'ai bien pensé aussi ouvrir un sujet, du coté détente pour aborder cette option de revêtement du cuivre... ;)
pas immédiatement le temps, mais promis...
à très bientôt, peut être ce soir...

Edité le 22 février 2016



king ++
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyLun 22 Fév 2016 - 13:44

Bonjour à Tous,

Autre point concernant la cellule : l'accord des tubes.

Faut-il accorder les tubes ?

Pour ma part j'émets un petit doute...

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur New%20cellule_7_zpspjqujf43




Précisons tout d'abord que c'est un accord audio.


Donc de vibrations à priori "mécaniques".


Avec les modes de fixation des deux tubes :

Tampons caoutchouc

+ les supports latéraux de la cellule

J'ai beaucoup de mal à m'imaginer que l'anode puisse vibrer de quelque façon que ce soit dans ce cas.

Alors oui, c'est vrai, Cramton, Dave et quelques autres il me semble, le préconisent.
Mais avec, comme d'hab, pas beaucoup de retours d'informations de leur part.

A noter que concernant les deux projets en cours sur notre Forum, ceux de Tom et Christophe, qui en sont à priori à la phase formatage de la cellule, ils n'ont absolument pas parlé de cette phase d'accord de tubes qui, normalement, aurait du s'effectuer obligatoirement avant.

Ni les méthodes pratiques employées, ni photos et encore moins le final : la fréquence audio obtenue.

Ce qui nous laisse à penser qu'ils ont donc sauté cette phase...

Ce que je préconise aussi.
Au moins dans un premier temps, pour un premier essai.

Je serai beaucoup plus partant pour un "équilibrage" de poids (ou de volume) entre l'anode et la cathode.

Lors de nos précédents travaux sur Meyer, Tom avait très justement noté un petit détail important je pense concernant les cellules de Meyer :

Tom, en 2013, en parlant de Meyer, a écrit:
Il a voulu avoir les deux tubes de même poids , les encoches sur le gros tube ont affinées le résultat!

Même poids, même note , donc il a joué sur l'epaisseur, pour ne pas avoir trop de différence de longueur entre les deux tube!

Son message ICI




Dans mon 1er message, j'ai listé les différents diamètres et épaisseurs des tubes de cuivre.
Je reprends les dimensions du tube de 28mm de diamètre, notre anode :
3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Epaisseur%20tube%2028_1_zpsukpoqtgi
Il existe aussi en 0.8mm de diamètre.
Bon, reste quand même à le trouver, peut-être chez un "grand" plombier...

Ce qui nous donnerait une différence de volume de 5mm3 seulement (sauf erreur de calcul de ma part  Very Happy )
3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Epaisseur%20tube%2028_2_zpsno9pfxop

Mais comme je dis, encore faut-il pouvoir trouver des tubes (et non en couronne bien sûr) à ces dimensions.

Reste une autre solution :

Très manuelle cette fois Razz , qui consiste à frotter le tube anode avec de la toile émeri, doucement et surtout régulièrement, jusqu'à ce que l'anode ait le même poids que la cathode.
Et puis ça procure une petite activité manuelle à l'heure de l'apéro bounce

Dans cette correction de volume manuelle, les deux tubes auront un poids égal lorsque l'anode aura 0,8mm d'épaisseur environ.

Mais le 1er essai peut parfaitement s'effectuer avec des tubes de 1mm chacun. Pourquoi pas ?
Car il reste encore de quoi réaliser deux autres cellules (les tubes étant achetés en barre de 1m) pour d'autres essais.

Des remarques ou suggestions peu ou prou différentes seraient bien sûr profitables à tous...

@++
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

exdemoce


Age : 48
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyLun 22 Fév 2016 - 15:39

Bonjour Alain et à tous,

L’intérêt de la résonance mécanique pourrait être que les bulles se détacheraient plus facilement aussi.

Et peut être y a il un effet intéressant et inattendu à coupler la résonance mécanique et la résonance électrique.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
Edenguard


Age : 36
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyLun 22 Fév 2016 - 15:39

Bonjour à tous,

Il me semble bien que notre ami Tom a accordé tous ces tubes.
Je penses que je ferais pareil moi aussi.
Pour le moment j'en suis loin, pas de formatage non plus, car limités en énergie.
Me faudrait du soleil tout un week end pour çà, et en ce moment on prépare le potager, donc...
Le passivateur que j'avais conçu je l'ai fait pour Tom, et pour partager ensuite avec vous Smile
Je ne l'ai donc plus, mais Tom s'en servait pour sa passivation, donc on peut penser que le passivateur fonctionne bien ^^

De mon coté je rappeles que nous vivons sur panneaux solaires et batteries, et que nous sommes donc limités en énergie, surtout pour les gros consommateurs en fait (scie circulaire à métaux par exemple... pour l'accord des tubes)
Et donc c'est très long pour nous...

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
megotier
Membre Actif
megotier


Age : 61
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyLun 22 Fév 2016 - 18:10

Tu ne sera donc pas concerné par le compteur Linky Christophe?, bien que tu te sois rendu autonome Smile pas d'éolienne? (je suis un peu hors sujet désolé, c'est l’enthousiasme ;) )
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
Edenguard


Age : 36
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyLun 22 Fév 2016 - 20:48

En effet, aucun soucy pour nous avec ce compteur pourri Very Happy
On a une éolienne qui attend, je comptes l'installer à 3m de haut par là, pour limiter le bruit.
Je suis dans un lotissement donc pas évident...
Je voudrais faire 100m² de serre, pour tenter l'autonomie alimentaire, mais çà ne passera probablement pas à la mairie non plus...
M'enfin, j'ouvrirais un topic pour détailler pour çà, car vous êtes quelques uns à espérer avoir des retours Smile
A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
megotier
Membre Actif
megotier


Age : 61
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyLun 22 Fév 2016 - 20:53

Hâte de voir en effet, toujours à l'avant garde, Christophe Smile
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyMar 23 Fév 2016 - 10:44

Bonjour à tous,

Christophe,
Oui, je me doutais bien que ton projet pouvait prendre un peu de retard pour cause d'énergie (plutôt de manque... pirat ).

Tu a écrit:
M'enfin, j'ouvrirais un topic pour détailler pour çà, car vous êtes quelques uns à espérer avoir des retours
Je ne cache pas que ça serait une excellente idée Razz

Laurent,
Citation :
L’intérêt de la résonance mécanique pourrait être que les bulles se détacheraient plus facilement aussi.
Et peut être y a il un effet intéressant et inattendu à coupler la résonance mécanique et la résonance électrique.
Et concernant ce "couplage" résonance mécanique et électrique...
As-tu une idée, une piste ?

@++
Revenir en haut Aller en bas
kena
Membre Actif



Age : 46
Localisation : nice
Prénom : René
Date d'inscription : 30/08/2015

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyMar 23 Fév 2016 - 12:54

Bonjour à tous,

@Asl, on dirait que la dernière vidéo de Thewaterenergy1 met le phénomène mécanique en évidence...

https://www.youtube.com/watch?v=h7RdpWuvbsI

@+
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

exdemoce


Age : 48
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyMar 23 Fév 2016 - 16:21

Bonjour à tous,

@Alain :
Une fois la résonance mécanique des tubes dans l’eau trouvée, il suffit d’accorder la capacité des tubes avec une self, à la même fréquence que la résonance mécanique.
Le phénomène devrait être cumulatif.
Pas de source d’info particulière sur le sujet, juste une idée.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
Asl


Age : 71
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyMar 23 Fév 2016 - 18:04

Bonjour,

René,
J'ai visionné la vidéo et ça vient probablement de moi qui ne comprend pas tout immédiatement (et c'est vrai clown ) mais je n'ai pas constaté une quelconque évidence "mécanique".
A revoir donc... Pour moi bien sûr.

Laurent,
Oui, c'est parfaitement possible.
Mais beaucoup de tests et mesures en perspectives.

Il va donc falloir dénicher un expérimentateur qui accepte totalement cette méthode (de moults tests et mesures) sans se précipiter à corps perdus tout de suite sur un principe de base qui a été donné par un généreux donateur anonyme sur le Net  bom  rabbit
Je plaisante bien sûr.

Un peu dans l'esprit (et la pratique aussi d'ailleurs) de ce qui se faisait ici il y a quelques temps avec Francis et moi par exemple.

@++
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 59
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyLun 9 Jan 2023 - 19:19

Bonjour,

Alain a écrit:


Je dirai que tout dépend de la HT visée!
A près de 20KV j'avais percé du Lexan de 0.5 à 1mm d'épaisseur, il y avait peut être un défaut de matière,
ce qui voudrait dire que l'isolation devra être parfaite, et avec de la peinture du vernis immergé, hum!
A+
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 59
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyJeu 26 Jan 2023 - 20:15

Bonjour Alain,

J'ai retrouvé du tube inox qui se rapproche des Ø que tu mentionnes.

16 X 17.2 et 25 X 27.2mm, longueur 210mm.
J'ai aussi du vernis polyuréthane classique ou du vernis isolant électrique.

Ca peu le faire?
A+
A+
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 59
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyHier à 23:05

Bonsoir,

Avant de vernir j'ai besoin de savoir si il faut accorder les tubes, bien qu'après la pose du vernis je pense que les accords ne soient plus.
Tu me diras qui peux le plus... Alors pourquoi pas.

A+
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
fc89


Age : 59
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur EmptyHier à 23:32

Re,
Au fait quelqu'un aurait une appli bien sympa pour smartphone afin d'accorder un instrument de musique.
A+
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé





3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty
MessageSujet: Re: 3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur   3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
3/ [PAH Asl] La cellule - Le réacteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le réacteur
» Discussions sur une fabrication différente du réacteur
» La cellule
» Le V.I.C de S Meyer : La cellule
» La cellule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureau d'études de Recherche et de Développement :: Bureau d'Etudes :: Production autonome d'Hydrogène (PAH) :: Faisabilité et réalisations du projet d'Asl-
Sauter vers:  
Site à visiter...

Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie

NOS REALISATIONS, TESTEES ET...
REPRODUCTIBLES PAR TOUS !

Alimentation à découpage
2v - 25v / 20A

Carte interface série optocouplée
pour système de développement
sur PICS

Carte PWM avec
mosfet de puissance intégré