Bureau d'études de Recherche et de Développement


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 M03 : Résistances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: M03 : Résistances   Sam 23 Fév 2008 - 10:14

LES RESISTANCES

Citation :
SOMMAIRE (accès direct)
Général (c'est ici)
Utilisation correcte de la loi d'ohm


Nous ne traitons pas le sujet concernant la technologie de fabrication des résistances (la littérature est abondante sur le Net).

VALEUR
    Comme vous savez déjà, la valeur d'une résistance s'exprime en ohms.
    Avec ses multiples :
    • Le kilo-Ohm. 1 kΩ = 1 000 Ω = 10 puissance 3
    • Le Méga-Ohm. 1 MΩ = 1 000 000 Ω = 10 puissance 6


    Les résistances portent 4, 5 ou 6 anneaux de couleurs. Ces anneaux permettent de connaitre la valeur de la résistance.

    Chaque couleur a une signification.
    Prendre la résistance dans le bon sens (le trait or ou argent à votre droite) :


    Les 2 premiers anneaux donnent les 2 premiers chiffres.
    Le 3ème anneau indique le nombre de zéros à ajouter.
    Le 4ème anneau indique la tolérance de fabrication (or: 5% et argent: 10%).

    Il ne reste plus qu'à connaitre le "code des couleurs" :




    Par exemple : une résistance marron/rouge/jaune nous donnera :
    1er chiffre : marron = 1
    2ème chiffre rouge = 2
    3ème chiffre jaune = 5
    Ce qui nous fait "12" auquel on rajoute 4 zéros => 120000Ω = 120KΩ

    La phrase en bas du tableau est une phrase mnémotechnique qui permet de se rappeler ce fameux code (la première lettre de chaque mot indique la couleur) sans avoir à l'apprendre par coeur.

    Un petit exercice

    Quelle est la valeur d'une résistance : orange/blanc/rouge ?
    Spoiler:
     
    Quelles couleurs doit avoir une résistance de 18Ω ?
    Spoiler:
     

    Séries normalisées
      Pouvons-nous trouver une résistance de 71Ω ?
      Non ! Car il existe des séries normalisées : E3, E6, E12, E24.

      Les plus courantes sont E12 et E24.
      E12 (en gras) est extraite de E24 :

      10, 11, 12, 13, 15, 16, 18, 20, 22, 24, 27, 30, 33, 36, 39, 43, 47, 51, 56, 62, 68, 75, 82, 91.

PUISSANCE
    Nous adaptons toujours la valeur de la résistance dans nos circuits en fonction de ce que l'on veut obtenir bien sûr, mais il est aussi nécessaire d'adapter sa puissance.
    Dans chaque résistance, un courant circule et chacune a été fabriquée pour un courant maximal à ne pas dépasser.
    La puissance d'une résistance s'exprime en Watts.
    Les plus courantes sont de 0,25W (1/4W), ensuite 1/2W et 1W. Ensuite on rentre vraiment dans la résistance dite "de puissance".

    Pour connaitre la puissance que doit faire votre résistance dans votre circuit, on utilise la loi d'ohm : P = U I (avec U=tension à ses bornes et I=courant qui la traverse).

ASSOCIATION DE RESISTANCES
    Résistances en série
      Lorsque 2 ou plusieurs résistances sont montées en série, la résistance équivalente (celle dont la valeur pourrait les remplacer), est égale à la somme de toutes les valeurs des résistances du montage.
      Citation :
      Req = R1 + R2 + R3 + ...

    Résistances en parallèle (ou dérivation)
      Dans ce cas, l'inverse de la résistance équivalente est égale à la somme des inverses de toutes les résistances en parallèle :
      Citation :
      1/Req = 1/R1 + 1/R2 + 1/R3 + ...

    Cas particuliers
      Et surtout pratique pour nous car il est rare de voir plus de 2 résistances en parallèle.

      Lorsqu'il y a deux résistances en parallèle, la résistance équivalente est égale à :
      Citation :
      Req = (R1 x R2) / (R1 + R2)
      Formule à vraiment connaitre par coeur car nous devons l'appliquer souvent

    Autre cas particulier : Les résistances sont de même valeur.

      Dans ce cas, la résistance équivalente à n résistances de même valeur, parallèle à R1, est :
      Citation :
      Req = R1 / n
      Exemple : La résistance équivalente de 2 résistances de 10kΩ chacune est : Req = 10 / 2 = 5kΩ

LE PONT DIVISEUR
    Lorsque deux résistances sont montés en série comme dans cet exemple :

    On appelle cela un PONT DIVISEUR.

    En effet, la tension au point Va est une fraction de la tension +Vcc.

    Cette tension ne dépend que de la valeur de R1 et R2 selon la formule :
    Citation :
    Va = (U x R2) / (R1 + R2)
    Sur le schéma, U est +Vcc, c'est-à-dire l'alimentation générale du montage, mais cela n'est pas systématique.
    U doit être la tension appliquée à R1 et uniquement.


Dernière édition par Asl le Sam 22 Mar 2008 - 6:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: M03 : Résistances   Sam 23 Fév 2008 - 10:17

UTILISATION CORRECTE DE LA LOI D'OHM


CONVENTIONS
    Faire un peu le point sur toutes les appellations concernant les noms que l'on donne aux alims de nos montages -lorsque l'on ne marque pas directement la tension - ex : +12v).

    Vcc ou Vdd : Tension positive du montage

    Gnd ou Vss : masse ou 0v

    Vee ou Vss : tension négative du montage

    Hé oui, comme vous le constatez, Vss est employé parfois pour désigner la tension négative et parfois pour la référence (qui n'est pas obligatoirement 0v).

    Et U dans tout ça ?

    Normalement, U désigne une différence de potentiel, c'est-à-dire le résultat d"une soustraction de deux tensions (aux bornes d'un élément).
    Mais pas toujours appliqué (par moi aussi d'ailleurs !!).

    Pour indiquer une tension on utilise V.


U, R et I DESIGNENT QUOI ?
ATTENTION, CECI EST TRES IMPORTANT

    Une des erreurs souvent commise par le débutant en électronique est de mal appliquer la loi d'ohm.
    Pas par la non connaissance des formules et de leurs résolutions, mais dans le mélange des contextes pour ce qui est de la tension (U), du courant (I) et de la résistance ou des résistances (R).

    En effet, il prend, à tord, pour U par exemple, souvent le +Vcc ou un autre U qui englobe une autre résistance et qui n'a rien à faire dans le calcul, alors qu'il ne doit prendre uniquement le U de l'élément concerné.

    Rappelez-vous cette règle importante:
    Citation :
    Les variables utilisées dans la loi d'Ohm doivent être communes aux deux mêmes points dans le circuit qui est étudié.

    Si nous appliquons la formule U = R I pour R10 par exemple, nous devons poser :

    U
    (R10) = R (R10) x I(R10)
    U, R et I ne doivent concerner QUE l'élément étudié, ici R10
Revenir en haut Aller en bas
 
M03 : Résistances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureau d'études de Recherche et de Développement :: Bureau d'Etudes :: Support Technique :: Cours Electronique pratique-
Sauter vers:  
Site à visiter...

Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie

NOS REALISATIONS, TESTEES ET...
REPRODUCTIBLES PAR TOUS !

Alimentation à découpage
2v - 25v / 20A

Carte interface série optocouplée
pour système de développement
sur PICS

Carte PWM avec
mosfet de puissance intégré