Bureau d'études de Recherche et de Développement


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 TESTS ALTERNATEUR FC89

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur


Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Mer 6 Fév 2008 - 12:51

Bonjour,

Francis, pour tester un diac, comme le dit Dominique, tu mets une résistance en série et, le plus simple si ton alim variable monte assez haut (je ne m'en rappelle plus), tu montes la tension progressivement.
Arrivé aux alentours de 30v, le diac devient conducteur et tu recueilles la tension aux bornes de la résistance.
Il ne te reste plus qu'à tester la même chose en inversant le diac.

Mais il faut que ton alim puisse monter au moins jusqu'à 50v. Sinon, retour à la soluc de Dominique : avec un transfo qui doit quand même pouvoir délivrer une cinquantaine de volts.
Et si tu n'as pas le transfo "idéal"... directement sur secteur :
Le diac et une résistance de 270Ko, le tout en série.
Mesure aux bornes de la résistance.
J'espère que le diac ne nécessite pas un courant minimum pour se déclencher (je ne m'en rappelle plus) car il n'aura que 800uA de dispo (et on est obligé d'avoir une 270ko sinon on rentre dans les résistances de plusieurs watts).
A valider.

@++
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Protégeons nous qu'ils disent...   Mer 6 Fév 2008 - 15:33

C'est vrai que j'ai oublié de préciser que la résistance ... Faut faire gaffe Alain a raison.
En voici le calcul prévisionnel niveau calcul élementaire problème de robinets qui fuient, d'eau qui s'evapore et de trains qui se rattrappent et de confiture qui se réduisent dans la gamelle Laughing

I=U donc 220v: 10.000 Ohms= 0,022 Amp
comme P = U x I nous aurons donc...220 x 0,022= 4,84 WATTS! Donc une GROSSE résistance indispensable...

Mais bon ....Le mieux est de changer le Diac Et le Triac et d'en mettre un de 12 ou 16 Ampères. C'est quasi le même prix, ne pas oublier une VDR ou un RC en parallle entre la charge en cas d'usage sur circuit inductif car c'est ça qui fait en général claquer les triacs.

Vaut mieux perdre une demi heure a chercher une bonne varistance (une costaud de 380 ou 420 volts. Une varistance c'est un peu comme un diac: RIEN ne passe dans les deux sens tant qu'on a pas la tension prévue pour l'amorçage, quand la tension dépasse 380V (on y est vite en 220 sur un moteur fortement inductif tel que celui qu'une meuleuse) RIEN ne se passe ...

Dès que ça dépasse... Hop, la VDR présente un quasi court circuit et la surtension se dissipe en chaleur DANS la VDR (Varistance) au lieu de chatouiller désagréablement les jonctions du Triac.(le pov!)

Cette manip est intéressante car si VRAIMENT nous arrivons à faire ce que ce Mr Meyer raconte dans ses brevets, supposons qu'on y arrive avec ...350 volts de TENSION entre electrodes... On va obtenir ENFIN une méga production de gaz ok, mais c'est super dangereux si étincellage.

Pour éviter les arcs aléatoires, une vulgaire VDR à 0,30 euro va nous sécuriser les cellules tranquille... Ben oui! S'il faut plus, on en met deux en série etc.
ceci en parrallele sur la cellulen la VDR elle est invisible tant qu'elle n'amorce pas, aussi de nos jours y a mieux (moins capacitif) ce sont des éclateurs à gaz rares radioactifs. Nous verrons tout cela plus tard pour ne pas se faire sauter le caisson. Pour l'instant, du gaz, ben on en a pas!Sad

Pour ton variateur
Comme c'est un MOTEUR TRES puissant donc fortement inductif et non un RELAIS, les impulsions sont TRES fréquentes donc prévoir une VDR COSTAUD!

Ou bien être malin: ;) Monter en serie avec la VDR un condensateur avec une résistance en parallele (200 Ohms ) l'impulsion passe la conduction de la VDR, elle charge la capa (attention: THE capa) 2µF 400 Volts ALTERNATIFS puis quand plus d'impulsion, la capa se vide DANS la résistance qui dissipe l'énergie en chaleur cool et tranquille. Là c'est béton la VDR ne grillera jamais, ni le Triac, à cause d'une surtension.

Pour des raisons d'économie, on ne voit ce genre de bidouilles QUE dans du matos PRO et encore...Si c'est conçu par des vieux boucs sérieux! Laughing
Bonne réparation.

Il me tarde de savoir pour la résistance inter-électrodes dans ce magma gazeux pasque là on avance plus, plus du tout!
A+
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Mer 6 Fév 2008 - 17:34

Bonjour,
Merci à vous deux pour le dépannage.
Le triac est mort, donc à changer, c'était un BTA12 600.
Pour le diac je vais tenter votre méthode ou bien la changer!
Maintenant que le vernis est sec je vais remonter tout ça.
Pour la cellule, je ne sais pas, peut être dù à la chaleur également.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Mer 6 Fév 2008 - 21:44

Citation :
Pour la cellule, je ne sais pas, peut être dù à la chaleur également.

Le recipient je suppose... Ha bon? cela a chauffé tant que cela?
Bon, attendons la suite.

Pour tester un triac on laisse la gate en l'air on branche sur une petite lampe sur le 220 (25 à 40 W, elle doit rester éteinte car pas de commande.) Mais en genéral si le Triac claque (c'est un 12 ampères, c'est pas à cause de l'intensité sauf s'il n'est pas sur radiateur, c'est à cause des surtensions qui provoquent un effet d'avalanche qui ne peut exister dans un Triac mais qui perce la jonction en inverse...L'effet est immédiat.

Il faut en remonter un autre en effet mais monter un suppresseur aux bornes de la distribution de la charge pour ne pas avoir à recommencer...

Un truc d'aspirateur tourne vite et croque 3 à 4 ampères mais n'a pas les surtensions d'un moteur de meuleuse d'angle. On est plus dans le même monde. 1000 à 1500 W oui, mais sous certaines conditions effectivement
Désolé, j'aurais dû t'en parler AVANT usage. C'est un 12 A 600 volts prends un 12 A 800 V ou plus rare 18 A 800V ce sera toujours cela de pris.

Le diac est standart, comme tu as du le lire, c'est juste pour commander le Triac correctement (franchement) il ne donne que de la tension et peu de puissance quelque soit le Triac.
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Jeu 7 Fév 2008 - 18:54

Bonsoir,

Je devrais avoir mon triac demain.
Hier soir, j'ai fait un montage avec une paire de tubes de 2cm, et ai essayé de la noyer dans le brouillard pour voir si il y avait une élévation de la tension, et bien rien, car il n'y a pas de brouillard avec une si petite cellule, que des bulles, la tension ne monte pas au dessus de 60v entre 1 et 2A.
Excitation à fond un court instant, là tout comme les grands tubes presque 200v, mais également beucoup d'ampères (4A).
J'avais mesuré la résistance avant démarrer, il y avait -4500Ohms.
A+
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Jeu 7 Fév 2008 - 19:06

Re,

Alors que j'avais + de 100V en permanence avec les grands tubes et que maintenant avec des plus petits la tension ne monte pas il n'y aurait il pas un effet de pile en rapport avec le nombres de tubes?
Chez Meyer les tubes, qui alimentent le buggy font bien 70cm de haut.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Ven 8 Fév 2008 - 10:01

Bon, on va résumer les choses
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Résumé Alternateur   Ven 8 Fév 2008 - 10:22

Bon essais, merci, mais nous nous sommes mal compris:

L’objet de ces manips était de mettre en évidence qu’ à une certaine fréquence…que la tension était capable de grimper…ECHEC
Comme d’habitude seule l’électrolyse a fonctionné.

Comme on ne veut pas lâcher le morceau… On analyse et voici la mienne:

Je pars du principe qu'il y a, avec les grands tubes BEAUCOUP de "brouillard" dans le récipient grâce à l'électrolyse. classique produite par le courant redressé d'un alternateur.Et d'une.

Je constate qu'à l’air libre (mon cas) ce "brouillard" reste au dessus de l'eau et DANS l'eau (environ sur 2 à 3 cm) si on refile une intensité d'électrolyse importante...Le reste part dans l'atmosphère, EVIDEMMENT.
Et de deux!

Tu m'as informé que SOUS pression, ce "brouillard descendait très bas dans le récipient. Ce qui me semble NORMAL, puisque les gaz ne peuvent s'échapper... Ils bousculent les molécules d'eau et forment un "brouillard de gaz et d'eau se disputant la place, les gaz étant décomposés de H² et se O plus d’autres gaz carboné et d’autres rares. Ils provoquent une altération de la transparence de l'eau.
Et de trois!

Je me dis: Tiens... "Peut être" que grâce à ce phénomène, la résistivité de l'eau DANS cette espace saturé de gaz va pouvoir monter... "Peut être" que de la HT appliquée entre deux électrodes immergées UNIQUEMENT dans ce magma d'eau gazeuse sous pression, (donc avec BEAUCOUP de GAZ dans l'eau) nous allons pouvoir ENFIN amorcer une réaction CHIMIQUE grâce à l'électricité continue PULSEE...

Je demande donc voici 8 jours à présent: Quelle résistivité de deux tubes ou tiges de 2 ou 3 cm installés DANS le HAUT du récipient sous diverses pressions?

8 Jours après…Pas de réponse, personne n’a testé vraiment cela dans ces conditions.

Il n'est pas question de faire ces mesures sous 4 ou 5 Kg de pression, on a vu que c’était dangereux et destructif du matériel, juste 1 ou 2 Kg est suffisant je suppose, pas besoin de forcer l’électrolyse comme des malades et monter la cellule à 80° C!

Si Mr Meyer a découvert un MOYEN de craquer les molécules par une HT pulsée, ce n'est pas forcement UNIQUEMENT tel que décrit dans son "brevet".

Un brevet est un principe décrivant une découverte et en revendiquant la propriété, pas une réalisation détaillée.

Nous cherchons. Mais nous devons chercher avec méthode et rigueur.
Car les autres ici ou ailleurs, ben ils reproduisent ce que Meyer dit et...TOUS échouent tout en barbotant dans l'électrolyse!

Certains s'énervent et refilent des arcs électriques dévoreurs d'énergie dans l'eau!
Youpie ils ont du gaz!
Mais la quantité de gaz produit ne possède pas 20% de l’énergie qu'il a fallu pour produire l'arc!
Cherchez l'erreur!

Le système de Mr Meyer est plus logique sur le fond car il fonctionne TRÈS différemment, mais sa faisabilité reste à démontrer.
Perso j'en doute de plus en plus, mais sans MESURES, pas à pas et réalisées avec logique…On ne sait RIEN!

Dans ce brouillard dense...Quelle résistivité de deux électrodes ne plongeant pas dans l'eau mais dans ce "brouillard"?
Ceci doit être mesuré sous pression avec par exemple 500 Gr suite à électrolyse sur les deux grands tubes (coupée lors de la mesure.) Ensuite sous 1 Kg puis 1,5 Kg puis 2 Kg, pas plus, c'est inutile à mon avis.
Ensuite nous pourrons et tirer les conclusions!

Mon idée est que ce brouillard est composé de 10 % de gaz et de 90% d’eau (valeurs au pif bien sur, c’est certainement bien moins sous 1 kg de pression!) et que SI grâce au gaz, l’effet de la HT peut se propager à travers... Là, la production de gaz en rapport avec l’énergie utile pour créer le phénomène va être ENORME.

En fait l’électrolyse ne servirait que de catalyse au système…

Pourrons-nous "craquer" les molécules d'eau de ce "brouillard sous des impulsions de HT entre deux électrodes DANS ce "brouillard"? Si comme tu le dit tu as 4500 Ohms c'est très différent des 300 Ohms dans l'eau!

Combien tes deux électrodes de 3 ou 5 cm font dans l'eau? Puis dans ce brouillard?

Il faut rester très précis et méticuleux puis NOTER tout. Bêtement mais noter TOUT. Aussi ton générateur HT peut être utilisé avec une tension plus faible que 10 KV (remplacer le transfo) et rester SOUS 1000V PULSE.
T'as pas bossé pour des nèfles. Il ne servira QUE dans la petite cellule pour les tests (quand elle est dans le brouillard) et là, on va vite voir si la pression monte! Là nous pourrons avancer ou dire: Mr Meyer est un fumiste puis passer à autre chose.

Attention! 1Kv PULSE, pas permanent si c’est permanent, cela ne fera RIEN… Evidemment

Là on avance... Faut y aller pas à pas, sinon ben le temps passe et ... RIEN.
J’attends vos idées et réactions à ce message
Bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 67
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Ven 8 Fév 2008 - 10:32

Bonjour,

Je repose ma question :
Asl a écrit:
... Est-ce quelqu'un a le schéma de Meyer avec un alternateur ?...
@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Ven 8 Fév 2008 - 11:56

Bonjour,

Alain, le schéma de Meyer, moi je ne l'ai pas.

Chercheur, il n'est pas facile de mesurer la résistivité sans modifier la cellule.
Mais je le ferai quand même, deux trous en sup. pour faire passer les fils.
Afin de ne pas endommager ma meuleuse, je brancherai l'alim en directe sans l'alternateur et ferai les mesures, car pour un max de brouillard il faut un max d'ampères.
A+
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Ven 8 Fév 2008 - 12:14

Re,

Chercheur, pour balancer 1Kv dans l'eau, là, il faut que je fasse des essais de transfo, je ne sais plus lequel fonctionne le mieux.
A=
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Ven 8 Fév 2008 - 12:32

Bonjour Alain
Moi non plus le schéma ORIGINAL de Mr Meyer je ne l'ai pas . J'ai JUSTE vu des montages avec un alternateurdans ses brevets.

Il faudrait rechercher ceux du debut peut être, ensuite il ne décrit qu'un transfo MAGIQUE sans plus de détails...
J'aimerais bien un jour le voir fonctionner son bidule avec un seul transfo avec une cellule dans de la flotte qui sous charge de 150 à 300 ohms fait soit disant fait des arcs sans faire bouillir l'eau!No

Fc89
Ben je sais pas pour les fils ou des électrodes...Mais si on veut avancer pour TROUVER , faut faire quelque chose car le standard ...ca ne fonctionne absolument pas, ça se saurait à present... Ou ce Mr Meyer est un affabulateur, ou il n'a pas vraiment décrit sa methode pour arriver à ses supposés résultats.

Donc on reste logique et on trace! On va pas y passer les réveillons pour SAVOIR s'il ment où si c'est possible...TESTONS. Moi j'vais m'acheter un recipient hermétique pour voir cela aussi avec deux cellules. Une qui va jusqu'en bas direct dans l'eau et une autre à la moitié et je saurai bien, Pasque là...On tourne en rond. J'ai acheté un mano de 10 bars e achetant ma pompe qui ne va pas, mais j'y monterai pas.

Déjà, y a la résistivité qui peut être change, ensuite si on a le bol que la résistivité change, faut tester sous haute tension modérée (200 à 500V à vide ) si la FREQUENCE de pulsation permet de faire grimper la tension dans ce magma là on aura avancé un peu. Ensuite c'est possible ou impossible: On en tire les conséquences et on passe à autre chose.

Enfin moi c'est comme ça que je fonctionne , quand un truc ne va pas
j' analyse et immédiatement je change, faut avancer. Sinon on tourne en rond. C'est comme el financement de la sécu, si on change pas les choses on tourne en rond. On est plus en 1946 ou taxer la conso ou la production (le travail humain à l'epoque) c'était pareil puisqu'on ne consommait QUE ce qu'on produisait! C'est PLUS pareil!
Faut donc se bouger. Sinon? Ben c'est de pire en pire, les années passent mais y a pas de bout du tunnel
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Ven 8 Fév 2008 - 12:37

Citation :
Chercheur, pour balancer 1Kv dans l'eau, là, il faut que je fasse des essais de transfo, je ne sais plus lequel fonctionne le mieux.
A+
Ne balance rien du tout AVANT les mesures et met un voltmetre pour ne pas abimer ton générateur
le transfo qui va bien doit avoir une résistance au secondaire bien plus faible que celui qui donne 10Kv.

Vois avec ASL ce qu'il en pense

Mais faut d'abord tester, mesurer, s'agit pas de transformer ta cellule et le recipient en cocotte minute...On veut du gaz, pas de la vapeur d'eau.

*Bon appétit à tous je vais me venger sur une queue de lotte sapristi! Avec de la sauce au safran NA!
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Ven 8 Fév 2008 - 19:21

Bonsoir,

J'ai bien tenté de mesurer la résistivité de l'eau, alors si quelqu"un y arrive qu'il m'explique, car brancher un multimètre avec une sonde dans l'eau et des tubes qui charge l'eau en tension, pour moi c'est impossible.
Le multimètre affiche n'importe quoi.
Par contre cela m'a permis de constater qu'il ne faut pas brancher la masse de la sonde oscillo à l'alternateur, car ça augmente le débit en courant de l'alternateur, j'ai récupéré pas mal d'ampères à la meuleuse, enfin je dirais 0.3A.
Il est évident maintenant, que les courbes à l'oscillo seront fausses (l'amplitude surtout).
A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 67
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 12:51

Bonjour,

Citation :
... vu des montages avec un alternateur dans ses brevets... (de Meyer)
Si quelqu'un connait le n° de brevet où il y a le schéma avec un alternateur, cela m'évitera de les compulser tous. Merci d'avance.

Citation :
... pour balancer 1Kv dans l'eau, là, il faut que je fasse des essais de transfo, je ne sais plus lequel fonctionne le mieux....
A mon avis, Francis, tu oublies !
Les transfos THT sont très performants, à une seule condition : qu'on ne leur demande aucun courant (une trentaine de mA grand max). Or, dans l'eau....

@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 13:02

Bonjour,

Alain, Chercheur, une petite question, m'est-il possible de réaliser une harmonique avec la carte électronique et l'alternateur?
A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 67
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 13:36

Bonjour,

Peux-tu préciser ta question car je ne comprends pas trop ce que tu veux dire par "réaliser une harmonique avec la carte électronique et l'alternateur".

@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 14:37

Re,
Je ne sais pas trop, mais exemple:

Si l'alternateur a un front haut de 4ms, pourrais je générer une harmonique avec la carte?
Envoyer un signal avec la carte sur l'éxcitation de l'alternateur, de 0.4ms, 0.04ms, est ce cela l'harmonique?
A+
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 14:51

Bonjour
Dans le courant (et la tension) produit par un alternateur il y a déjà PLEINS d'harmoniques...Donc...

Tout ce qui n'est pas PARFAITEMENT sinisoïdal possède des harmoniques...Les signaux d'un alternateur en possedent donc beaucoup, car les champs magnétique se contrarient en permanence et c'est TOUT, sauf vraiment sinusoïdal bien qu'on les representent comme cela sur tous les schémas.

Pour mesurer , lorsque tu as 1 Kg de pression tu DEBRANCHES la cellule et tu mesures sous pression c'est simple.

Tu mesures l'AUTRE cellule ou électrodes courtes enfin mise en HAUT du récipient afin de SAVOIR...

Rien ne t'interdit alors de refiler ton génerateur avec un transfo ne donnant que 500 ou 1000 Volts. Mais PULSES, pas continu et avec un fusible de 500 ma ou 1 amp MAXI pour ne pas risquer d'endommager le secondaire de ce transfos en cas de CC.

Si la tension (CHANCE! ) ne s'écroule pas trop , fait VARIER la fréquence des pulsations on ne sait jamais, si tu trouves une résonnance...Bingo.

Mais déjà, teste et mesure cette fichu resistivité dans la petite cellule du haut lorsqu'elle est dans ce brouillard.
Merci
A+
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 19:21

Bonjour,

Chercheur a écrit:
Citation :
Pour mesurer , lorsque tu as 1 Kg de pression tu DEBRANCHES la cellule et tu mesures sous pression c'est simple.
Vous pensez bien que j'y avais dèjà pensé, mais l'eau reste chargée en tension pendant plusieur minutes donc trompe mon multimètre et après 30secondes cela ne sert plus rien car le brouillard se dissipe.
Je pense que pour tester l'eau il faut un véritable testeur de conductibilité pro, et certainement mesurer à des tensions supérieur à la cellule, dans les 250v ou 500v ou encore 1000V.
Si j'ai bien compris tu veux que j'amorce par l'alternateur l'électrolyse, puis à un certain moment envoyer 1000v en même temps.
Même si j'arrive à balancer 1000v dans l'eau, rien ne nous dit que nous serons en résonnance avec la cellule.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: tests Meyer AV Alternateur   Sam 9 Fév 2008 - 20:38

Citation :
Si j'ai bien compris tu veux que j'amorce par l'alternateur l'électrolyse, puis à un certain moment envoyer 1000v en même temps.
Mais NON...APRES. car si on le peut la décomposition continuera mais AUTREMENT!
Citation :
Même si j'arrive à balancer 1000v dans l'eau, rien ne nous dit que nous serons en résonnance avec la cellule.
EXACT! la résonnance de la cellule c'est autre chose...Une chose à la fois...On PEUT... Ou on peut pas dans ce brouillard sous 1 à 2 Kg de pression (maxi) envoyer 500V sans que le géné ne s'écroule ou nous transforme l'eau en vapeur d'eau. Ce qui est sans aucun interêt. enfin faut voir... C'est pas en tout cas le but de l'expérimentation actuelle.

Deux solutions:

On Peut et là TOUT est permis. Le reste on verra cela tous ensemble. C'est génial.

On peut pas car l'eau court-circuite invariablement les électrodes, même celles situées tout en haut, enfin sur 2 ou 4 Cm...
Ben là, la messe est dite...Mr Meyer est un menteur affabulateur.

Pourquoi? Parce que nous n'avons constaté aucune résonnance entre 2000 Tours et 10 ou 15.000 tours (si tu as bien testé sur cette plage) même avec 5 Kg de pression en plus! Ce qui est inutile et considérable au niveau de la densité du gaz! Or nous avons utilisé un générateur tournant ... Comme LUI donc pas la peine d'aller plus loin je pense...
La messe est dite. :pale:

Donc dans ce cas, il a bel et bien menti et faut passer à autre chose.*

C'est un test important pour avancer. Il y a certainement d'autres voies pour craquer l'eau...On va pas se laisser bercer d'illusions durant tout 2008 sur des dépots de brevets bidon!

Si son truc est faisable, les mesures avec alternateur doivent le mettre en évidence... Peut être pas pour le craquage ( en supposant que son alterneur soit vraiment "special" ) mais au moins sur le résistivité une fois l'electrolyse démarrée, car dans ces photos, ses vidéos c'est TRES CLAIR: De l'electrolyse il en avait... Et aux 3 quarts de son recipient.... Donc.

*En tout cas c'est mon avis... Des objections? D'autres idées?
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 20:50

Bonsoir,

Tu ne m'as^pas répondu concernant la résistivité!
Pour le reste je veux bien tenter.
Enfin il est maintenant certain que le montage basique alternateur cellule ne donne rien, je vous l'assure.
Sauf peut être, une certaine harmonie entre les tubes et l'eau, résonnance des tubes amplifiant la tension pour craquer l'eau...(le quantique, ou quelque chose comme cela).
Par contre je pense que l'alternateur sert d'amplificateur.
Bon, je vais lancer mes recherches dans la haute tension dans l'eau.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 20:51

Comprennez moi, faudrait pas qu'il se soit fait mousser en convoquant la presse locale et en faisant tourner AU RALENTI un moteur thermique, car avec un alternateur commandé à grande vitesse par un moteur electrique branché sur une batterie on doit bien faire une electrolyse suffisamment puissante pour et faire tourner un petit moteur de WW de l'époque (34 Ch DIN!) et même en montant à 4 Kg avant la démo... La faire rouler un peu et voila les journaleux qui bavassent qu'ils sont allés sur Mars! Et qu'ils en sont même revenus vivants!

Ca fait vendre du papier et les gogos d'applaudir! (si vous voyez ce que j'insinue!) Et je me mets dedans aussi, mais va ben falloir en sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 21:07

Bonsoir Francis
l'eau sous pression je ne sais pas si elle se charge d'electricité ce serait une bonne nouvelle car l'electrolyse fonctionne aussi par rétention de charge electrique mais j'ai des doutes.
Mais je n'ai JAMAIS fait de telles mesures.

la resistivité peut se mesurer ...Avec le debit de la HT mais attention quand je parle de HT ne pas dépasser 600 Volts

Car sous 2 Kg de pression, en supposant que ça fonctionne ce dont je doute, faut PAS provoquer d'étincellage ca aussi cela me chiffonne..

Il parle d'etincellage...OK. MAIS dans de l'hydrogène bof c'est pas grave, par contre dans H² + O décomposés ça fait BOUM!

Or il dit: la tension s'ecroule blablabla OK, mais il ne dit pas ça va faire BOUM. Tout cela n'est pas très clair, autrefois on chargeait d'électricité statique un disque de verre et on prenait H² dans une fiole l'ouverture la tête en bas ...

On approchait le bord de la fiole du disque tenu par une autre personne les pieds isolés et l'étincelle jaillisait (comme quand vous prenez le jus avec vot voiture l'été surtout et...immédiatement...Cela s'emflamait laissant un dépôt carbonné dans la fiole.

Ensuite on ajoute l'hydrogène ET l'oxygène moins léger... on refait un etincelle et là ... BOUM et on recupère un peu d'eau condensée dans la fiole...

Meyer n'en parle pas, pourtant un arc dans un recipient même pas sous pression qui fait de l'electrolyse à gogo ...ça fait un gros boum! Mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 21:14

Citation :
Sauf peut être, une certaine harmonie entre les tubes et l'eau, résonnance des tubes amplifiant la tension pour craquer l'eau...
Non Francis cette harmonie dont tiu parles tu l'as recherchée en faisant VARIER la vitesse lentement, très lentement et JAMAIS tu n'as vu la tension monter, juste l'intensité du fait de la loi d'Ohm donc PAS de resonnance... Thophe va bientôt refaire les mêmes manips mais je doute qu'il constate autre chose que ce que tu as constaté toi même.
Revenir en haut Aller en bas
Chercheur
Support Electronique


Age : 62
Localisation : Bordeaux
Prénom : Dominique
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Sam 9 Fév 2008 - 21:27

Citation :
Envoyer un signal avec la carte sur l'éxcitation de l'alternateur, de 0.4ms, 0.04ms, est ce cela l'harmonique?

Non, l'harmonique existe paire et impaire l'impaire est la plus virulante j'expliquerai pas pourquoi ici (voir le etudes du mathematicien en question)

Si tu as une fréquence des 20 Hz les harmoniques de ce signal sont F2 F3 F4 F5 F6 F7 F8 F9 etc soit 40 Hz 60 Hz 80 Hz 100 Hz 120 Hz etc.... EVIDEMMENT leur energie est inversement proportionnelleà leur rang (F2 est plus fort que F5 etc) si cette frequence est TRES sinusoïdale l'energie des harmoniques est quasi NULLE. (cela s'appelle un signal sans distortion)

Si par contre la fréquence est tourmentée je te raconte pas le nombre de sur-frequences générées...(d'harmoniques en fait.)
Donc Si Mr meyer a trouvé avec des harmoniques, NOUS, avec le generateur qui va bien, on va faire MIEUX!

Mais j'ai l'impression que ce fameux phénomène ...On va pas le MESURER demain...Espérons.
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 54
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   Dim 10 Fév 2008 - 9:12

Bonjour,

Avec tous ces essais, nous ne pouvons pas dire encore si Meyer est un menteur.
Ma cellule n'est pas la réplique éxacte, pour véritablement valider ou invalider les travaux de Meyer, il faudrait bien quand même que notre cellule se rapproche le plus possible de celle que l'on voit dans les démos.
Il y a aussi, et peut être, cause à effet avec le nombre de tubes et leurs longueurs.
Malheureusement il va falloir investir...
A+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TESTS ALTERNATEUR FC89   

Revenir en haut Aller en bas
 
TESTS ALTERNATEUR FC89
Revenir en haut 
Page 4 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureau d'études de Recherche et de Développement :: Bureau d'Etudes :: Projets terminés, abandonnés ou en attente de reprise :: Systèmes avec alternateur :: Essais en cours-
Sauter vers:  
Site à visiter...

Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie

NOS REALISATIONS, TESTEES ET...
REPRODUCTIBLES PAR TOUS !

Alimentation à découpage
2v - 25v / 20A

Carte interface série optocouplée
pour système de développement
sur PICS

Carte PWM avec
mosfet de puissance intégré