Bureau d'études de Recherche et de Développement


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Précisions concernant le formatage des tubes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Précisions concernant le formatage des tubes   Sam 28 Mai 2016 - 11:11

Bonjour,

Certains projets sont réalisés avec des tubes inox 304L.
Qui ont besoin d'un formatage, effectué par électrolyse ou plus exactement par électrodéposition.

Alors pourquoi devoir obligatoirement formater au moins un des tubes ?
Cette opération de formatage permet de déposer une couche de (?) qui va permettre d'isoler électriquement ce tube.
Parfait.

Cette méthode, préconisée par Dave, Cramton... consiste à faire passer un courant entre les deux tubes, suivant une séquence bien particulière :

PhaseCourant
ON
OFF
1
0,5A
25mn
30mn
2
1,0A
25mn
30mn
3
1,5A
15mn
20mn
4
2,0A
10mn
20mn
5
2,5A
5mn
15mn
6
3,0A
2mn à 2,5mn
60mn
Soit environ 4h15 au total.
Et répéter xx fois la séquence.

A noter que nous travaillons uniquement en courant c'est-à-dire que pour chaque phase, c'est la tension que nous faisons varier jusqu'à obtenir et maintenir le courant nécessaire.

xx représente le nombre de séquences, le nombre de fois que nous devons répéter chaque séquence, chacune de 6 phases.
Il semblerait que ce soit un nombre assez important, plusieurs dizaines de fois à priori.

Ceci posé, j'ai une très grande interrogation sur la validité de cette opération.
Ou plutôt un grand doute.
Je m'explique :

Nous enchainons les séquences à la suite les unes après les autres.
Et au fur et à mesure, une couche se dépose sur un des tubes. Couche isolante donc.
Progressivement, le tube devient donc, normal, de plus en plus isolant.

Première question : Quels sont les paramètres à observer ou à mesurer qui vont permettre de déterminer que l'isolation est parfaite indiquant ainsi que l'opération peut s'arrêter ?

Mais c'est la deuxième question qui est, pour moi, assez problématique :

Vous décidez à un moment que le tube est suffisamment isolé et vous arrêtez la manip, ok.

Je ne prends en exemple que la dernière phase lors de la dernière séquence, à la fin donc :

Comment pensez-vous faire passer un courant de 3A, quelle que soit la tension, sur un tube qui est, c'est le but, normalement isolé et qui ne laisse donc passer aucun courant ?

Il est fort probable que j'ai peut-être loupé un épisode mais en attendant, je reste pour le moins très sceptique...

@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
JCV
Support Electronique
avatar

Age : 69
Localisation : France (Nord)
Prénom : Jean-Claude
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Sam 28 Mai 2016 - 11:26

Bonjour Alain,

Asl a écrit:

Je ne prends en exemple que la dernière phase lors de la dernière séquence, à la fin donc :

Comment pensez-vous faire passer un courant de 3A, quelle que soit la tension, sur un tube qui est, c'est le but, normalement isolé et qui ne laisse donc passer aucun courant ?

C'est curieux, mais je me suis posé la même question. J’attendais un retour de ceux qui ont fait ce formatage, mais il semble qu'on ait jamais eu quelqu'un qui a dit avoir fini son formatage. Peut être est-ce là le problème ?

A+
JCV
Revenir en haut Aller en bas
Arnold454545
Membre Super Actif
avatar

Age : 32
Localisation : France
Prénom : Arnaud
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Dim 29 Mai 2016 - 8:52

Avec cette histoire de formatage, finalement on se rapproche du système Eccles.
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Dim 29 Mai 2016 - 9:56

Bonjour a tous,

Arnold454545 a écrit:
Avec cette histoire de formatage, finalement on se rapproche du système Eccles.
Peux tu détailler un peu, je ne vois pas ce que tu veux dire avec système Eccles?

Vu ce qui est dit sur le formatage, ça ne doit pas être une isolation pure mais une modification de la structure de surface en vue de permettre un phénomène chimique particulier voire nucléaire, soyons fou ! Very Happy

A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Lun 30 Mai 2016 - 8:40

Bonjour,

Bon, alors je réponds.

Laurent,
Arnaud compare au système Eccles et en effet, c'est assez ressemblant.
Du moins à partir du moment où nos tubes sont isolés par une couche de vernis/peinture ou formatage (???).

Sur Eccles, les plaques de la cellule sont à l'extérieur du réacteur, fixées sur la paroi.
C'est donc l'épaisseur du réacteur (le "bocal" Laughing ) qui fait office d'isolation.
Isolation assez importante et il est nécessaire de générer une THT de plusieurs dizaines de kv dans cette configuration.

Tu a écrit:
le formatage, ça ne doit pas être une isolation pure mais une modification de la structure de surface en vue de permettre un phénomène chimique particulier voire nucléaire, soyons fou !
Alors oui, soyons fous Razz

Bon, tout est possible mais si c'est un truc de ce style, nous allons avoir beaucoup de mal à maitriser quoi que ce soit...

@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Lun 30 Mai 2016 - 10:14

Bonjour,

Ah Ok, merci Alain,  pour le système eccles.
Ce qui est intéressant est que la dissociation de la molécule d’eau se produit  malgré une isolation électrique quasi idéale entre les 2 électrodes.


J’ai vu que l’inox devient inoxydable en créant une couche de passivation d’oxyde de chrome à sa surface.
En fin de compte, on se retrouve plus ou moins avec les électrodes d'oxyde de chrome dans cette affaire.
Je n’ai pas élucidé si du Nickel peut se trouver dans la couche de passivation ou non ?
Je pensais à une réaction nucléaire Ni-H éventuellement.

A priori, l’oxyde de chrome est bon conducteur électrique et  l'etape de formatage montre egalement que les electrodes conduisent.
http://www.chemexplore.net/CrO2.htm
Chromium dioxide is a metallic solid , with an excellent electrical conductivity over a wide range ; moreover , its conductivity is that of a true metal (inverse electrical conductivity–temperature relationship) , similar to that of the common metallurgical metals . Chamberland's graph of this property clearly shows this :

Visiblement,  on ne se rapproche pas du système eccles vu que l'oxyde de chrome est bon conducteur.

reste a savoir si le formatage ne produit que de l'oxyde de chrome????
pas chimiste pour un sous Very Happy

Là comme ça je dirais que le formatage sert a ne plus dissoudre du fer dans l'eau, donc à conserver une eau pure.


A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Lun 30 Mai 2016 - 11:04

Bonjour Laurent,

Pour ce qui "est que la dissociation de la molécule d’eau se produit malgré une isolation électrique quasi idéale entre les 2 électrodes" est à priori normal avec des impulsions de THT.
Cela crée obligatoirement un champ électrique puissant.

Et ce que tu expliques me confirme que le formatage des tubes tel qu'il est décrit est une belle plaisanterie (en dehors du fait que la méthodologie expliquée est impossible à réaliser - lire 1er message).

Alors je ne sais pas s'il est vraiment utile de perdre du temps avec des pseudos conseils et méthodes à la mords-moi... ce que vous voulez Razz

@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Lun 30 Mai 2016 - 17:35

Alain a écrit:
Et ce que tu expliques me confirme que le formatage des tubes tel qu'il est décrit est une belle plaisanterie (en dehors du fait que la méthodologie expliquée est impossible à réaliser - lire 1er message).

Euh…pas tout a fait. Smile
Ce que je comprends est que l’oxyde de chrome constitue la couche protectrice de l’inox, pour éviter qu’il ne s’oxyde plus.
J’en déduis que le fer superficiel de l’inox part en solution dans l’eau lors du formatage.
il ne reste que de l'oxyde de chrome en surface des electrodes.

De plus en plus de courant lors du formatage pour avoir une couche superficielle constituée uniquement d’oxyde de chrome sans plus aucun fer en surface.
A la fin les tubes sont conducteurs et plus aucun fer ne se dissout dans l’eau.

Ceux qui ont fait le formatage ont sûrement remarqué que l’eau prenait une teinte sombre ou rouille ? (Je ne sais pas, je n’ai jamais tenté l’expérience  personnellement)

Donc à la fin du formatage ont devrait avoir 2 électrodes conductrices qui ne se dissolvent pas dans l’eau.
Si l’eau est pure, elle est et reste isolante.

C’est peut être ça le truc : 2 électrodes conductrices qui ne se dissolvent pas et l’eau pure qui fait l'isolant de la capa.

Du coup je pense qu'on se rejoint,  Smile ,ça me semble une méthode un peu compliquée pour avoir une isolation entre les 2 électrodes. Pourquoi ne pas utiliser un vernis (ou autre), tout simplement ?
du coup n'importe quel métal ferait l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Arnold454545
Membre Super Actif
avatar

Age : 32
Localisation : France
Prénom : Arnaud
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Mar 31 Mai 2016 - 7:24

C'est une idée que j'avais émise depuis un petit moment concernant la couche de vernis, sur les électrodes. Le problème sur des électrodes faites en tubes sa reste compliquée à mettre en oeuvre, comment pulvériser un vernis à l’intérieur et surtout comment maîtriser l'épaisseur qui doit être régulière sur toute la surface intérieur du tube.
Revenir en haut Aller en bas
JCV
Support Electronique
avatar

Age : 69
Localisation : France (Nord)
Prénom : Jean-Claude
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Mar 31 Mai 2016 - 8:31

Bonjour,

exdemoce a écrit:

Donc à la fin du formatage ont devrait avoir 2 électrodes conductrices qui ne se dissolvent pas dans l’eau.
Si l’eau est pure, elle est et reste isolante.

C’est peut être ça le truc : 2 électrodes conductrices qui ne se dissolvent pas et l’eau pure qui fait l'isolant de la capa.

Ça rejoint assez bien l'idée que je me faisait de la chose, j'ai toujours pensé qu'il fallait de l'eau la plus pure possible pour pouvoir obtenir la haute-tension, et en conservant un bon contact électrique.

A+
JCV
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Mar 31 Mai 2016 - 8:42

Bonjour,

Arnold454545 a écrit:
C'est une idée que j'avais émise depuis un petit moment concernant la couche de vernis, sur les électrodes. Le problème sur des électrodes faites en tubes sa reste compliquée à mettre en oeuvre, comment pulvériser un vernis à l’intérieur et surtout comment maîtriser l'épaisseur qui doit être régulière sur toute la surface intérieur du tube.
Pour vernir une électrode tubulaire, ça vaut ce que ça vaut, on peut imaginer un récipient tubulaire dans lequel il y a du vernis.
On trempe le tube électrode dedans, puis on le ressort et on laisse égoutter, puis sécher.
Il y a aura sûrement un peu plus de vernis en bas.

Est-ce que quelqu’un peut me dire pourquoi absolument des électrodes tubulaires ?
Des plaques sont plus faciles à mettre en œuvre ?
Il doit donc y avoir une raison technique aux électrodes tubulaires ?

A+
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Mar 31 Mai 2016 - 10:32

Bonjour Laurent,

Tu a écrit:
Pour vernir une électrode tubulaire... on peut imaginer un récipient tubulaire dans lequel il y a du vernis.
On trempe le tube électrode dedans, puis on le ressort et on laisse égoutter, puis sécher.

Oui, tout à fait, ICI  Razz

Citation :
Des plaques sont plus faciles à mettre en œuvre ?
Il doit donc y avoir une raison technique aux électrodes tubulaires ?
Un point qui été évoqué plusieurs fois.
Et des essais ont bien sûr été effectués avec plaques, le dernier en date est Christophe (scarou)

Il me semble que l'utilisation fréquente de tubes est en grande partie due au fait que c’était la configuration de Meyer.
Ou du moins ça a joué beaucoup.

@++
Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Jeu 2 Juin 2016 - 14:46

Bonjour,

Alors il est vrai que le point que j'ai soulevé :
Citation :
Comment pensez-vous faire passer un courant de 3A, quelle que soit la tension, sur un tube qui est, c'est le but, normalement isolé et qui ne laisse donc passer aucun courant ?
Et qui n'a eu reçu à ce jour aucune réponse, je veux dire positive, rend cette méthode, à mon avis, totalement obsolète.

Je laisse donc le soin a tous ceux qui l'ont promue de revenir éventuellement sur leurs affirmations... ou de prouver le contraire...
Bon, ils ne sont pas/plus sur le Forum... c'est dommage  clown


Je pense qu'il aurait été plus logique par exemple, en admettant bien sûr que ce type de dépôt sur le tube remplisse un rôle d'isolant (toujours pas encore certain En colere), d'alimenter la cellule sous une certaine tension continue, pourquoi pas 12v, puis d'ajouter l'électrolyte progressivement jusqu'à obtenir un courant défini par nous, de 2 ou 3A par exemple.

Et ensuite, toujours pourquoi pas, faire des phases de ON et de OFF, par exemple de 20mn chacune.

Et hormis ces périodes d'alimentation et de non alimentation (repos), ne rien toucher d'autre.
Peut-être écumer quand même la surface si nécessaire...

Et attendre jusqu'à ce que le courant soit égal à 0A !

Là, normalement, le formatage (isolation) devrait être au point.
Ainsi ce formatage aurait rempli correctement son rôle d'isolation, puisqu'au fur et à mesure du dépôt, le courant aurait diminué, logique.

Et surtout, cela permettrait de constater et surtout de pouvoir affirmer que cette opération réalise réellement une isolation.

Mais je reste persuadé que l'application d'une couche de vernis ou de peinture reste le procédé le plus rapide, le plus fiable et surtout le plus performant  Twisted Evil

Car, que l'isolation des tubes soit effectuée par une couche de vernis ou bien par formatage... il faudra quand même la même amplitude de THT pour faire réagir la cellule  Twisted Evil

@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Jeu 2 Juin 2016 - 18:33

Je suis de ton avis Alain, un vernis sera un isolant parfais, à la tension de claquage près.

Je n’ai pas d’inox sous la main (pas envie d’abîmer mes beaux couverts  Smile ) pour tenter l’expérience de formatage mais il serait intéressant de tester :

- La conduction de l’électrode avant et  après formatage ?
(selon moi elle est toujours conductrice en fin formatage)

- si l’eau de formatage est  plus conductrice et plus sale à la fin du formatage, qu’avant ?
(selon moi elle est plus conductrice en fin formatage et plus sale, le fer de surface s’étant dissout dans l’eau de formatage)

Je pense que le formatage est terminé quand plus aucun fer ne se dissout dans l'eau, donc quand l'eau n’accroît plus sa conduction lors d'une électrolyse classique.

je dis ça mais bon, je ne suis pas chimiste drunken
A+
Revenir en haut Aller en bas
kena
Membre Actif


Age : 41
Localisation : nice
Prénom : René
Date d'inscription : 30/08/2015

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Ven 3 Juin 2016 - 11:27

Bonjour tout le monde,

Je reprend le train en route... Je voulais poster avant mais je retrouvais pas les infos ....

Il y a aussi ça qui peut être intéressant pour l'isolation electrodes :

http://solutions.3mfrance.fr/wps/portal/3M/fr_FR/EU_ElectricalMarkets/Home/ProductInfo/ProdCatalogueFR/?PC_Z7_RJH9U52300AOF02RGVSKL83O15000000_nid=C1LMBVJCFZbeQ7Z22FZKR7gl

Sinon, Ravi avait l'air de donner une astuce que lui avait communiqué Dave concernant la fin de la passivation des tubes sur ce forum :

http://www.oupower.com/phpBB2/viewtopic.php?f=1&t=1602&p=14968&hilit=dave+bubble#p14968

Où il explique ça :

" Important conditioning info
Postby ravzz » Wed Aug 22, 2007 9:46 am

Another thing I remembered after watching Aaron's conditioning video was,


when the power is switched on you see bubble formation on the external surfaces of the outer tubes just like in the video.....this happens all along during the conditioning process.

I remember Dave saying that you know the tubes are conditioned when these bubbles stop forming on the external tube surfaces and you see a white powdery coat on the tubes.

I went on conditioning even after that and ended up with larger bubbles.


Ravi "

@+

Kena
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Sam 4 Juin 2016 - 9:49

Bonjour a tous,

Essai de formatage pour voir ce qui se passe qualitativement.
Le but n’étant pas de faire des relevés très précis.

L’inox utilisé est de l’inox de barre de seuil dont je ne connais pas la composition, trouvé en magasin de bricolage.
les électrodes ont été lavées au cif et rincées à l'eau du robinet avant montage.

Les 2 faces bombées sont en vis-à-vis.
L’espacement min entre les 2 électrodes est de 12.7mm.
Avec le recul c’est trop: En appliquant 56.4V sur la cellule, je n’ai que 0.1A environ
L’eau est de l’eau osmosée, faite avec un osmoseur pas tout neuf.

J’ai fait des mises sous tension, puis des pauses où je débranche l’alimentation.
L’idée était de faire 25mn On et 30 mn OFF mais dans les faits , j’ai fait un peu n’importe quoi  Smile , surtout cette nuit ou la pause fut de 9h.

Constats :

L’électrode coté moins, où se dégage l’hydrogène, blanchit

L’électrode coté plus, où se dégage l’oxygène, blanchit aussi mais moins

Le dépôt  "blanc" sur les électrodes ne résiste pas au passage du doigt.

La cellule augmente en température au fil du temps, l’eau tiédit.
Un peu plus de 5W de dissipé à froid au démarrage, hier soir 8.4W avant arrêt.

Le courant augmente avec la température. A froid ce matin le courant n’était que de 80mA alors qu’hier soir il était de 150mA, toujours pour 56.4V.
Après quelques instants ce matin le courant est de 100mA et il monte à mesure que la cellule chauffe.
Après 2h de fonctionnement avec un pause de 30mn,  le courant est de 130mA.

L’eau jauni très légèrement. J’attribue cela à du fer qui se dissout.

On constate un effet pile de la cellule, lorsque l’alimentation est débranchée.
Après 9h de pause la tension pile était encore de 0.768V.
A l’instant de la coupure elle est de 2.2V environ et ça chute assez rapidement. La tension finale dépend du temps.
La tension disparaît si la cellule est hors de l’eau et sèche un peu.


Cela fait environ 4h de fonctionnement au total, plus 5 coupures, la cellule conduit toujours.
Plus elle chauffe, plus elle conduit. Elle ne tend pas à devenir isolante.

Quelques photo ci dessous,

A+



Revenir en haut Aller en bas
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Sam 4 Juin 2016 - 13:20

Bonjour Laurent,

Bravo pour ton compte-rendu clair et précis.

Tu a écrit:
Le dépôt  "blanc" sur les électrodes ne résiste pas au passage du doigt.
Mais, et pourquoi pas, est-ce que ce dépôt ne pourrait pas se cristalliser au fur et à mesure des essais ?

Je me souviens qu'à l'époque, Francis (fc89), avait constaté le même phénomène (dépôt qui ne tient pas).

Je pense que seul Tom pourrait lever le doute puisqu'il a réalisé un formatage complet, et donc réussi, sur sa V1.

@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Sam 4 Juin 2016 - 14:09

Merci Alain, Very Happy

Je continue les mises sous tensions entrecoupées de pauses, pour voir.
Je ne suis aucun protocole particulier, juste quand je pense à allumer ou éteindre.

Je n’atteins pas le courant d’hier soir, je tourne à 120mA alors qu’hier soir j’atteignais 150mA.
il y a peut être un effet isolant qui se manifeste sur la durée. A suivre…

Comme vous tous, j’attends aussi un retour de Tom. Help

A+
Revenir en haut Aller en bas
Arnold454545
Membre Super Actif
avatar

Age : 32
Localisation : France
Prénom : Arnaud
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Sam 4 Juin 2016 - 18:38

Bien le compte rendu exdemoce, j'avais également constater un dépôt blanc qui se décollait des électrodes de ma Joe cell à chaque mise sous tension, le dépôt ne tenait pas, cela ressemblait à du calcaire qui remontait à la surface.
Revenir en haut Aller en bas
JCV
Support Electronique
avatar

Age : 69
Localisation : France (Nord)
Prénom : Jean-Claude
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Sam 4 Juin 2016 - 19:10

Merci Laurent,

Essai très intéressant, j'avais déjà lu que à tension constante le courant augmente avec la température. Et en principe à courant constant la tension de l'effet pile diminue.

L'utilisation d'eau osmosée permet d'avoir une résistivité plus élevée que l'eau déminéralisée, ça commence à se rapprocher de l'eau distillée.

A+
JCV
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Dim 5 Juin 2016 - 10:16

Bonjour a tous,

Merci de vos retours et remarques, ça me pousse à aller plus loin.

Honnêtement quand je dis que mes électrodes blanchissent, je suis gentil !  Very Happy

Elles se matifient tout au plus.
J’ignore quelle type d’inox j’utilise mais avant formatage, la surface est bien brillante, comme polie.
et là un léger voile se dépose dessus sans altérer le poli dessous.

En formatage, il y a un léger voile au + (oxygène)
Et un voile plus prononcé au – (hydrogène)

Ça pourrait ressembler à un début de dépôt calcaire sauf que j’ai utilisé de l’eau osmosée mais  je sais qu’elle n’est pas parfaite.
L’osmoseur a un peu d’age.
J’ai fait un test avec des languettes pour aquarium de l’eau osmosée que j’ai stocké dans une bouteille en plastique préalablement rincée à l’eau osmosée et un test de l’eau de la cellule.

Les bandes bleu/vert représentent la dureté GH de l'eau, celle de droite est une dureté inférieure à 3°.
et ça vire au rose franc quand le seuil est atteint.

C’est très clair, l’eau de la cellule contient moins de calcaire que l’eau osmosée.
(qui n’est plus parfaite, vu l’age de l’osmoseur mais ça suffit pour l’aquarium alors je fais durer l’osmoseur.)

Ca expliquerait pourquoi l’eau conduit moins bien maintenant qu’au début.
Il n’y a plus d’ions Calcium en dilution dans l’eau de la cellule.

Le dépôt blanc contient bien du calcaire, un test au vinaigre me l’a confirmé. Pschttt  que ça a fait ! Very Happy

Pour l’instant on peut dire que le formatage sert à déposer du calcaire sur les électrodes et de l’oxyde de fer au fond de la cellule.

je vais refaire un essai de formatage avec de l'eau du robinet pour confirmer tout ça. Là il y aura du calcaire ! Very Happy

A+


Dernière édition par exdemoce le Dim 5 Juin 2016 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Dim 5 Juin 2016 - 11:04

En complément, il y a bien une action chimique du formatage sur l’électrode +, là ou se dégage l’oxygène.
L’électrode – est restée intacte.
Il y a un dépoli de la surface et cela une fois tout dépôt calcaire enlevé au vinaigre + essuyage sopalin.
Pas facile a voir sur photo :


Ce pourrait être le fer de surface qui est parti et  se trouvait au fond du bocal sous forme de rouille.
Possible que se soit une couche d’oxyde de chrome qui reste et qui forme la  couche de passivation de l’inox.

---------
L’essai avec de l’eau du robinet change complètement la donne.
Avec une tension de 56 V j’ai 0.6A au démarrage au lieu de 0.1A avec l’eau osmosée.
Revenir en haut Aller en bas
MissMarie
Membre Super Actif


Age : 62
Localisation : Québec
Prénom : Marie-Claude
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Dim 5 Juin 2016 - 13:08

La madame ici a des recettes, de tarte de gâteaux mais aussi de formatage.

Dans un réacteur avec du stainless, que ce soit plaque ou tube.

Vous devez inverser le courant régulièrement.
Vous devez avoir un champs magnétique, des aimants (2) en contact +/- avec le stainless
Une pincé d'électrolyte.

Ne pas changer l'eau, car l'eau a de la mémoire.
Si vous changer l'eau, cela doit se faire graduellement très doucement sous tension.
N'importe quel eau fera l'affaire.

La duré de cette opération représente la patience que vous avez, c'est à dire tous les jours durant une semaine.

Ref: Une amie dont le mari est physicien raconte ceci. Marie-Claude tu es une génie, tu change les protons du stainless.

NB: Cette opération aime bien le soleil d'été et ses rayons ultraviolet (bien oui une petite aide de la nature).

Pour d'autre recette me contacter.

Salutations
Marie-Claude
Revenir en haut Aller en bas
exdemoce

avatar

Age : 43
Localisation : chaumont
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Dim 5 Juin 2016 - 14:45

Je te remercie, Miss Marie pour toutes ces infos.Very Happy
Je suis également intéressé par la recette de la poutine. Non, je blague, je tiens à rester vivant ! Very Happy

L’idée d’inverser le courant m’était venue, vu que l’électrode moins n’est pas affectée par le formatage,  de façon visible en tout cas.
En inversant les polarités de temps en temps, les deux électrodes seront identiquement formatées.

L’idée de placer des aimants ne me serait pas venue. Quel est l’intérêt ? scratch

Ce n’est pas grave si je fais des bêtises, pour le moment, je cherche à comprendre par ma propre expérience, l’utilité du formatage vu qu’il semble y avoir des « légendes » autours du formatage.
Si quelqu’un a la bible des secrets de Stan Meyer, ça m’intéresse ! ClapClap

Toujours sur mes tests en cours, avec de l’eau du robinet, toujours les mêmes électrodes et toujours dans le même sens de courant, je peux conclure que le dépôt blanc est bien composé de calcaire.
Il y a beaucoup plus de dépôt sur les électrodes avec l’eau du robinet, très calcaire ici.

L’eau de la cellule s’appauvrie en minéraux lors du formatage comme on peut le voir sur les bandelettes. La couleur rose indique qu’il y a beaucoup plus de mineraux.



Je pense que l’effet recherché par le formatage est ce qui se passe sur l’électrode plus, là où se dégage l’oxygène, vu que c’est le seul endroit où il se passe une modification visible et durable de l’electrode.
L’inox se dépoli et ça résiste au passage du doigt et même de l’ongle.

Un test électrique sur cette zone dépolie montre que le contact ne s’etabli pas aussi bien que sur la zone polie.
C’est comme si la zone dépolie était partiellement isolante.
D’après

https://fr.wikipedia.org/wiki/Passivation
J’aurais tendance à dire que c’est de l’oxyde de chrome qui se forme.
Or, sauf erreur,  l’oxyde de chrome est conducteur électrique donc je ne sais pas ce qui se passe sur l’électrode dépolie ???

il faudrait que j'arrive a quantifier l'isolation ou la resistance qu'apporte cette couche dépolie et peut être accroître cette couche dépolie. Suspect
Ce n'est pas facile de faire des mesures car elle se perce très vite avec une pointe de touche métallique.

A+
Revenir en haut Aller en bas
MissMarie
Membre Super Actif


Age : 62
Localisation : Québec
Prénom : Marie-Claude
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   Dim 5 Juin 2016 - 15:27

exdemoce.... L’idée de placer des aimants ne me serait pas venue. Quel est l’intérêt ?

Réponse: c'est pour changer les protons du métal, les conditionnés à un comportement qui restera fixe, mais tu dois les garder dans l'électrolyseur.

Idéalement ce serait d'utiliser un magnéto en courant continu, mais si tu na pas alors les aimants (2 d'enceintes acoustique) feront le travail.

À défaut tu peux brancher ton réacteur sur une moto de forte cylindré d'avant 1980, directement sur la batterie, ainsi tu aura le 12 volts et le champs magnétique et tu verra un résultat très différent.

C'est par expérience que je fais ce commentaire.

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Précisions concernant le formatage des tubes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Précisions concernant le formatage des tubes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureau d'études de Recherche et de Développement :: Bureau d'Etudes :: Production autonome d'Hydrogène (PAH) :: Sujets communs pouvant se rapporter à tous les projets PAH-
Sauter vers:  
Site à visiter...

Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie

NOS REALISATIONS, TESTEES ET...
REPRODUCTIBLES PAR TOUS !

Alimentation à découpage
2v - 25v / 20A

Carte interface série optocouplée
pour système de développement
sur PICS

Carte PWM avec
mosfet de puissance intégré