Bureau d'études de Recherche et de Développement


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Edenguard
Chef de Projet


Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Mer 5 Déc 2012 - 22:11

Bonsoir,

Je suis triste que ce n'était qu'une fausse joie, mais bon... Sad
Ne perds pas espoirs quand même Smile

Je teste aussi la fusion froide de nouveau :
Chaudière constituée d'un serpentin de cuivre dans une marmitte en inox ( qui sert aussi d'électrode et de terre ), le tout alimenté par transfo de sécurité etc...

A+ et bon courage pour vos essais à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
Arnold454545
Membre Super Actif


Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Jeu 6 Déc 2012 - 7:21

Moi je j'utiliserais mon prototype pour alimenter un moteur thermique en dihydrogène.
Revenir en haut Aller en bas
Arnold454545
Membre Super Actif
avatar

Age : 33
Localisation : France
Prénom : Arnaud
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Ven 7 Déc 2012 - 19:59

Pour relancer un peut le sujet voici le schéma que Tesla à mis sur son brevet:



Il dit clairement que si l'on ajoute un inducteur sur le circuit d'allumage, on obtiendrais une sorte de boule de foudre en sortie de bougie, ce qui permettrais de repousser le piston du moteur rien qu'avec l'air ambiant surchauffé.
Revenir en haut Aller en bas
J-L FreeRider
Membre Actif


Age : 33
Localisation : Loiret
Prénom : Guillaume
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Ven 7 Déc 2012 - 22:02


J'ai déjà étudié de près se schema, sa ressemble au systeme d'allumage de tout moteur essence, ormis l'inducteur qui est ajouté, dont je n'est pas compris sa veritable utilité dans le montage, posé une bobine en parallèle du condo se n'est pas un probleme, mais la chance que celle ci soit correctement dimmentionné pour avoir un effet quelconque est mince !

mais sa reste dans les choses a étudié et a comprendre, comme la tesla coil à double secondaire

mais une chose est sur, une constante reste toujour la même: le melange HT et BT ou comme dans la tesla coil à secondaire double : melange de deux tension Ht de valeur differente mais resonnant sur la même frequence.
Revenir en haut Aller en bas
Arnold454545
Membre Super Actif
avatar

Age : 33
Localisation : France
Prénom : Arnaud
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Sam 8 Déc 2012 - 17:50

Tesla était tout de même un sacré génie!
Revenir en haut Aller en bas
Arnold454545
Membre Super Actif
avatar

Age : 33
Localisation : France
Prénom : Arnaud
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Sam 8 Déc 2012 - 17:53

L'inducteur devrait en thérorie selon Tesla servir à créer une résonance au niveau de la bobine d'allumage, ce qui aurait pour conséquence de produire une boule de foudre à la bougie.
Revenir en haut Aller en bas
coxmaster
Membre Super Actif
avatar

Age : 35
Localisation : bretagne
Prénom : Fab
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Dim 9 Déc 2012 - 20:10

Bonsoir a tous,
Interessants Tes essais guillaume, mais tu va etre vite limite en reglages avec ton systeme. Ce que l on cherche c est bien a prolonger la detente des gaz, pour se raprocher de la combustion de l essence, alors que l on a ici une breve explosion. Pour un premier essai, 6 allumages est une bonne idee, mais j aurais plutot vu quelques chose comme les 6 etincelles apres le Pmh, avec un peu de retard(entre 2et5 degres par ex.) et regroupees dans les dix degres qui suivent le pmh, soit une frequence plus elevee... Et il me semble que ca colle aussi avec le schema de tesla, qui creerait une serie d etincelles par resonnance a partir de l allumage initial.

La, a bouger tes aimants sur un disque a chaque reglage tu va passer a cote de pleins de possibilitees et surtout d un reglage precis.
L idee d une couronne avec un capteur a effet hall est bonne surtout que tu peux en avoir facilement sur les allumages de moto ou encore les capteurs de blocage de roue des systemes abs, si tu peux avoir une couronne qui va avec il te suffira de couper les ailettes inutiles pour "regler" tes allumages.
Si ca peut t inspirer...
A+
Revenir en haut Aller en bas
J-L FreeRider
Membre Actif


Age : 33
Localisation : Loiret
Prénom : Guillaume
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Dim 9 Déc 2012 - 20:46

coxmaster a écrit:
Bonsoir a tous,
Interessants Tes essais guillaume, mais tu va etre vite limite en reglages avec ton systeme. Ce que l on cherche c est bien a prolonger la detente des gaz, pour se raprocher de la combustion de l essence, alors que l on a ici une breve explosion. Pour un premier essai, 6 allumages est une bonne idee, mais j aurais plutot vu quelques chose comme les 6 etincelles apres le Pmh, avec un peu de retard(entre 2et5 degres par ex.) et regroupees dans les dix degres qui suivent le pmh, soit une frequence plus elevee... Et il me semble que ca colle aussi avec le schema de tesla, qui creerait une serie d etincelles par resonnance a partir de l allumage initial.

La, a bouger tes aimants sur un disque a chaque reglage tu va passer a cote de pleins de possibilitees et surtout d un reglage precis.
L idee d une couronne avec un capteur a effet hall est bonne surtout que tu peux en avoir facilement sur les allumages de moto ou encore les capteurs de blocage de roue des systemes abs, si tu peux avoir une couronne qui va avec il te suffira de couper les ailettes inutiles pour "regler" tes allumages.
Si ca peut t inspirer...
A+

Je comprend bien se que tu dis, mais ton systeme de couronne a moins d'avantage que celui de deplaçer des aimant sur un disque, car pas besoin de briser une dent sur un couronne, j'ai juste a deplaçé mes aimants de quelque millimetre pour être reglé au degré près.
Ensuite le capteur INDUCTIF que j'utilise est exactement la même chose que l'on trouve sur un moto ou sur les couronne d'ABS sa reste une bobine et un aimant a l'interieur d'un boitier plastique qui au passage rapide d'un objet ferreux fourni une impultion electrique brêve .
Pour le côté pratique au lieu d'utiliser un element ferreux ( comme les points de metaux sur un volant moteur d'une moto) et bien j'utilise un aimant car sa marche egalement !
Je pourrai juste poser le capteur inductif de façon mobile et non fixe pour pouvoir régler l'avance ou le retard moteur en route.

Mais je suis quasi convaincu que le fait que se ne fonctionne pas ne viend pas de là, se plasma souleve des capsule, pouse des pistoon de seringle mais sa s'arrête là, je ne doute pas qu'avec 4000 Uf le moteur tournerrai avec une bougie detruite en 10 sec, et un rendement moteur pitoyable comparé a l'energie electrique depensé. Bref on s'y prend pas bien avec la façon de faire se plasma
Revenir en haut Aller en bas
jacky06



Age : 61
Localisation : Antibes
Prénom : jacky
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Mar 9 Avr 2013 - 1:58

Bonjour à tous, j'ai lu un peu tout ses essais. En fait, dans le cas d'une explosion P=F/S et le diamètre= racine de 4*s/PI, ça c'est le volume de ta chambre. Le liquide que tu fait exploser, doit être micronisé, c'est le but du carburateur, grâce à cela, à l'établissement de l'étincelle, l'air et les micro-goutellettes explosent , tu a une onde de choc qui se déplace en anneau dans ta chambre de combution, je ne sais pas pour l'essence par exemple, mais pour la poudre, c'est 1000/h. Dès ce moment le volume de liquide se transforme en gaz. Exemple la dynamite, un bâton en moyenne, fait 800m cube de gaz c'est pour ça que la roche explose, c'est la même chose dans ton moteur en moins puissant rires, mais cela développe une force de plusieurs kw, ton piston recule. J'ai pas tout compris pour le compresseur, car en fait ton explosion à un bar est étouffée par ta pression de huit bars, c'est évident. Résultat, il ne se passe rien. Quand tu n'utilse pas ton compresseur, tu devrais avoir un mouvement. Donc en conclusion , tu n'as pas assez de liquide pour creer, une explosion supérieure à un bar. Tout cela se calcule, mais c'est du niveau math SP. Sur un dieseil les pompe à 2000 bar c'est pour un max de pression à l'injection et contenir la pression d'explosion, qui est très importante dans ce type de moteur, si cela peut t'aider, bon courage
Revenir en haut Aller en bas
jacky06



Age : 61
Localisation : Antibes
Prénom : jacky
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Mar 9 Avr 2013 - 2:03

J 'oubliais le système d'allumage est parfait, ce n'est pas l'étincelle qui crée la force, c'est juste l' amorce de l'explosion, c'est la quantité de produit qui explose en se transformant en gaz qui crée la force. Exemple. Met un mélange d'hydrogène et d'oxygène dans une seringue, fait une étincelle, tu auras une magnifique sarbacanne, attention, c'est dangereux.
mais là tu es sur de voir le résultat, rires !.
Revenir en haut Aller en bas
jacky06



Age : 61
Localisation : Antibes
Prénom : jacky
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Mar 9 Avr 2013 - 2:17

je continue, dans la machine de tesla, c'est le coéficient de surtension à la coupure du courant qui crée les quelques Kvolts, de l'étincelle. En fait, Tesla, pensait décomposé l'eau instantanément avec son étincelle type foudre, Effectivement, il n'y a que les plasmas, capables de décomposer intantanément l'eau en hydrogène et oxygéne, le rendement d'une explosion de ce type et sans commune mesure avec celle de l'essence. C'est très puissant, le rapport se trouve sur viki, il me semble, de tête je ne sais plus. bref avec des plasmas à 5 ou 6000°C, l'eau injectée, explose, car les temps de décomposition de l'ean en O et H se compte en nano secondes. Voilà pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
jacky06



Age : 61
Localisation : Antibes
Prénom : jacky
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   Mar 9 Avr 2013 - 2:29

J'oubliais plus il y a de bobines, plus le coéficient de surtension augmente et du même coup l'étincelle Exemple, à 100 000 kv tu transformes l'air en plasma dans une enceinte confinée dans ce cas les 21 d'oxygéne explosent au lieu de brûler. Son machinene pouvait fonctionner à l'epoque, car la technologie des acier à haute température, n'existait tout simplement pas, ça a été le même problème pour sa turbine a disque, sa turbine fonctionnait parfaitement mais a haute vitesse les diques se déformait, force centrifuge, les turbine de tesla, fonctionne parfaitement à l'heure actuelle. Une solution serit de construire un transformateur de tesla , il y a plein d'exemple sur le net, c'est assez facle à construire, la tu aurait l'étincelle plasmatique pour faire explosé, n'importe quel carburant mais qui passerait en plasma avant d'exploser. 10 puissance -9 seconde plasma, 10 puissance -6 seconde explosion.
Allez courage à tous, moi je vais dormir !.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plasma spark : mes essais (J-L FreeRider)
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureau d'études de Recherche et de Développement :: Bureau d'Etudes :: Projets terminés, abandonnés ou en attente de reprise :: Plasma Spark :: Essais pratiques-
Sauter vers:  
Site à visiter...

Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie

NOS REALISATIONS, TESTEES ET...
REPRODUCTIBLES PAR TOUS !

Alimentation à découpage
2v - 25v / 20A

Carte interface série optocouplée
pour système de développement
sur PICS

Carte PWM avec
mosfet de puissance intégré