Bureau d'études de Recherche et de Développement


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Géné HHO 230V

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
megotier
Membre Actif


Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Dim 14 Avr 2013 - 2:08

je reviens sur le post, un truc me trotte...
si le hho est plus puissant que l'essence, si il donne plus de calories que l'essence, si il brule plus rapidement que l'essence, alors...
les moteurs actuels ne sont pas adapté pour ce gaz.
l’idéal serait peut être de revoir toute la conception DU moteur.
on s'acharne à vouloir faire tourner un moteur préhistorique à bas rendement avec un produit super énergique alors qu'un modèle plus simple ou du moins différent pourrait mieux réagir.

là forcement, il est nécessaire de toucher en mécanique, mais revoir la procédure de fonctionnement est plus faisable d'abord, et puisque l'explosion est plus puissante on peut donc logiquement injecter moins de gaz...

cela me fait penser au stirling, un moteur qui fonctionne avec la chaleur mais je m'écarte du sujet principal, et je suppose que le sterling à du être manipulé dans tous les sens... le but final étant l'auto-alimentation.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet


Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Dim 14 Avr 2013 - 8:34

Bonjour à vous,

Merci bien Smile

C'est exact pour l'étincelle, sans régler ce problème je ne pourrais à mon avis pas aller plus loin...
J'ai une solution en fait, plutôt que d'acheter un nouveau système de démarreur électrique, quand même 130€ le bazar sur ebay, et bien je peux tenter de démonter celui que j'avais déjà démonté d'un autre moteur, pour l'installer sur ma minipelle.
Donc je peux démonter le tout et l'installer sur ce moteur en test, sur la minipelle c'est du luxe et j'ai même pas la place pour la batterie.
Mais cela va me demander encore pas mal de temps.

Le gros avantage c'est que je pourrais enfin monter le circuit d'allumage fait maison, qui résoudra les deux problèmes majeures : avance à l'allumage et extra étincelle !
Il faut aussi que je regardes du coté du groupe électrogène, si c'est physiquement possible de rajouter un démarreur électrique car le problème devrait être le même : démontage du lanceur manuel pour rajouter le capteur qui va bien.

En attendant je vais tout monter sur ce petit moteur, vu qu'avec lui et bien je suis sur que çà fonctionne, quand çà veut Smile
Je tenterais aussi de faire un support un peu plus propre, car là çà fait barbare.

Mais le principal du principal, c'est que cela prouve que : OUI, c'est possible !
Contrairement à tout ce qu'affirment les trolls des forums et les autres avec leurs calculs à 10 balles.

Et bien d'après ce que j'ai pu lire, l'essence explose, alors que le HHO détonne.
C'est donc fort probable que le système ne fonctionne pas pendant une éternité...
Il y a plusieurs solutions à ce problème.
Une modification moteur par exemple, je ne me souviens plus du nom mais c'est une méthode pour le renforcer.
Sinon il existe aussi des moteurs HHO, surement + adaptés.
Un moteur Wenkel aussi pourquoi pas.
Mais tout çà est hors de prix pour moi donc je ne pourrais pas.

Mon but ultime de ces manips c'est de reboucler le tout avec mon groupe électrogène, pour qu'il fabrique l'électricité pour fabriquer son propre "carburant", et récupérer l’excédent d'électricité et de calories, pour prouver une sur-unité.

Je monterais tout çà en démonstrateur et j'inviterais tout le monde à venir voir le système, tous ceux qui n'y croient pas en tous cas, ils verront bien qu'il n'y a pas de système caché.
Le but est de faire prendre conscience à tous que c'est possible, et qu'on nous ment depuis des années, décénies même Smile

Mais c'est sur que le système tournera pas indéfiniment malheureusement, mais je peux rien faire pour çà.
Si certains pros de la mécanique ont des idées, je suis bien entendu preneur !

Pour ce qui est de la production en LPM, je suis désolé je ne l'ai pas encore mesurée.
En général on s'accorde à dire qu'avec 12V et 15A maximum, on a 1LPM, donc pour 180W.
Là j'ai 1880W de conso à peu près, donc on peut imaginer qu'il y ai 10LPM de production.
Bien sur cela dépend de la conception, température, etc.
Le mieux étant bien entendu de mesurer, je le ferais mais plus tard, pas encore eu le temps.

Toujours est-il que je suis bien loin des 60LPS (litres par secondes), annoncés par certains "matheux", pour pouvoir faire tourner le moteur. (10LPM = 0.16666 LPS)
Donc leurs soit disant calculs ne correspondent absolument pas, où alors quelque chose m'a échappé ^^

Merci, et sur ce forum c'est possible que je sois le premier, mais c'est visible avec d'autres sur le net, mais c'est surtout en anglais...
Le problème c'est qu'a force d'avoir et de voir que des échecs, à voir aussi certains commentaires sur ce genre de vidéo, on fini par douter soi même...
Donc on ne sait pas si ce que le gars explique est vrai, si sa fonctionne vraiment, pas facile de distinguer le vrai du faux, les fakes, si il y en a...
Et avec les doutes, la motivation s'en va, donc on va sur un autre système, qui marche pas non plus ( à première vue en tous cas ), et voilà...

Mais là je suis chargé à bloc car çà peut marcher et je l'ai vu de mes propres yeux, et d'assez près d'ailleurs ^^, et ai pu le filmer, donc je continuerais Smile
Un peu mal aux oreilles d'ailleurs car c'est super puissant comme son, c'est quand même beaucoup de gâchi de gaz tous ces retours de flamme...
J'espères arriver à tout installer dessus correctement.

A+ bonne journée.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 53
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Dim 14 Avr 2013 - 10:12

Bonjour,

Bravo Christophe, enfin un moteur qui tourne avec de l'hydrogène.

Certes encore du boulot, du temps à passer, mais tu tiens le bout.

A+

****************************
Demain n'est pas à découvrir, il est à inventer dès aujourd'hui... Jacques Salomé
Revenir en haut Aller en bas
tom
Chef de Projet
avatar

Age : 47
Localisation : somme 80
Prénom : Tom
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Dim 14 Avr 2013 - 10:59

Salut les bricoleurs!

Christophe, cette semaine j'ai regarder a l'usine un chariot élevateur a gaz, et bien a premiere vue il y a bien ce systeme de clapet mais aussi et surtout un "détendeur"pareil que sur la gaziniere!

C'est peut etre ce détendeur qui fait tout?
Revenir en haut Aller en bas
http://cloclowebforum.forumactif.com/
fulca
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur


Age : 58
Localisation : haute savoie
Prénom : HASSEN
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Dim 14 Avr 2013 - 11:20

Super bravo Christophe !!!
STANDING OVATION
Et surtout fait gaffe à ta santé.
Ne néglige pas la sécurité, ne laisse rien au hasard sur ce point.
Maintenant tu peux souffler un peu.
tu mérites largement.
tu peux pas savoir la joie de te lire.
quoi dire de plus?
BRAVO.!!!
Bon dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Lun 15 Avr 2013 - 0:44

Bonsoir à tous,

Et merci à vous Smile
Cela me touche Smile

Je ne me repose pas pour l'énergie libre, c'est très important pour moi, et surtout de diffuser au maximum, pour que tout le monde puisse reproduire les systèmes...

Pour la sécurité c'est chaud à cause des sous sous, mais grâce au don de Fulca, je vais voir si j'arrives à combler un peu ce manque de sécurité...

J'aimerais aussi refaire marcher mon CCPWM.
Pour réguler le courant çà marchait bien, jusqu'à que l'IGBT crame...
Vu que le géné est considéré comme un condensateur, je n'avais pas mis de snubber.
Me semble que c'est surtout pour les bobines ce circuit, que j'aimes pas d'ailleurs ^^
J'ai donc tenté de mettre des diodes de roues libres, pour l'IGBT et le géné.
Mais du coup le circuit capteur de courant à littéralement explosé, tout comme des diodes et l'IGBT.
Sans ses diodes, l'IGBT meurt en silence, tout simplement, sans un bruit...

Je voudrais savoir ce que je peux mettre comme simple snubber, si certains on des idées svp, merci ^^
Pour la fréquence c'est le 490Hz, ce qui sort simplement de l'arduino.
Pensez vous qu'un simple condensateur 1600V sur la zone DS sera suffisant?
Faut il que je rajoutes un circuit snubber avec diode + résistance et condo?
Question programmation çà fonctionne bien sinon, donc pas de soucis de ce coté là Smile


On a fait quelques essais rapides today Smile
On a donc testé le chalumeau sur d'autres matières, sur de la terre par exemple, qui s'est bien cristallisée, pour former une sorte de verre.
On m'avais prêté un couvercle en acier de 1.5 ou 2mm d'épais, pour les essais.
Donc j'ai approché la flamme en plein millieu et elle a traversé la tole en quelques secondes, et j'ai pu la découper sur toute la moitié, tranquillement.
On voyait très clairement la coulée du métal en fusion, qui faisait comme une flaque.
Je penses donc que l'on peut très certainement s'en servir pour souder des métaux entres eux, si ils ne sont pas trop épais...
J'ai aussi fait fondre le haut d'un bocal en verre, en y allant progressivement pour essayer de ne pas le briser.
Si on s'applique c'est possible, mais il faut y aller doucement pour s'approcher, sinon c'est un trop gros choc thermique.
Je n'ai malheureusement pas pu filmer, y'avait du monde autour et j'avais rangé mon appareil en +.

Merci à l'admin pour le titre de chef de projet Smile

A+


Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
fulca
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur


Age : 58
Localisation : haute savoie
Prénom : HASSEN
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Lun 15 Avr 2013 - 12:43

Bonjour à tous !

En réponse à MEGOTIER/ GILLES pour la question d'un moteur adapté au HHO ou H2.
D'accord avec toi Gilles.

Pour la question mécanique , il faut remarquer qu'il y a un e nette différence entre l'essence qui est un liquide visqueux et le HHO qui est un gaz.

A fluide différent, propriétés thermodynamiques et mécaniques différentes.
la configuration devrait être adaptée au combustible car à mon avis les différents combustibles ne développent pas une pression uniforme dans toutes les directions de l'espace du fait de la constitution chimique différente des déchets de combustion..
Pour l'essence par exemple à structure carbonée longue en plus des additifs , au moment de l'explosion, il y a formation de plusieurs espèces chimiques
C'est donc une question d’ingéniérie mécanique adaptée au HHO ou à H2 qu'il faudrait.

Voici quelques résultats de recherche de littérature sur le sujet

Composition de l'essence
20 % à 30 % d’alcanes, hydrocarbures saturés de formule CnH2n+2 ;
5 % de cycloalcanes, hydrocarbures saturés cycliques ;
30 % à 45 % d’alcènes, hydrocarbures non saturés ;
30 % à 45 % d’hydrocarbures aromatiques, de la famille du benzène.

Dans la réaction de combustion , les vitesses seront variables du fait des différences de liaisons chimiques, qu'elles soient simple liaison ou double liaison (riche en énergie et plus rigide) ainsi que des molécules aromatiques (plus lourdes).

Résidus de la combustion de l'essence
CO2, H2O, H2, N2, NO, OH , NH3 , CH4, CO NO2, Ar (argon) ,Ne (néon)

Résidu de la combustion de HHO ou H2
H2O

la masse volumique du résidu n'est pas comparable.

Formule brute de l'essence et du gaz oil
essence C7-H16
gasoil C21-H44

Voici ce qui est dit sur wikipedia
La faible densité du mélange hydrogène-air nécessite des conduits d'admission et des soupapes de grand diamètre et la course sinusoïdale du piston crée un pic de pression trop long au point mort haut pour permettre un fonctionnement en détonation.

Je viens de trouver un site tres intéressant sur le sujet
http://www.ing-mecanique.com/

Les carburants et la combustion par Jean-Claude GUIBET
Docteur ès sciences de l’université de Louvain
Ancien coordonnateur Carburants à l’Institut français du pétrole
Ancien professeur à l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs

En introduction.
le moteur à essence exige que son carburant pré-sente une forte résistance à l’auto-inflammation exprimée par l’indice d’octane.
Cette caractéristique conditionne certaines particularités du moteur (taux de
compression, avance à l’allumage) qui, elles-mêmes, agissent directement sur
les performances de la voiture (consommation de carburant, puissance spécifi-
que).


Table des matières :

Composition et caractéristiques des carburants............................ BM 2 520 - 3
1.1 Rappels de chimie organique ..................................................................... — 3
1.2 Caractérisation des fractions pétrolières................................................... — 5
2. Notions de thermochimie...................................................................... — 7
2.1 Équation stœchiométrique de combustion. Rapport stœchiométrique.. — 7
2.2 Expression et calcul de la richesse............................................................. — 8
2.3 Pouvoirs calorifiques................................................................................... — 9
2.4 Composition des gaz d’échappement........................................................ — 13
3. Processus physico-chimiques de combustion................................. — 16
3.1 Caractéristiques générales.......................................................................... — 16
3.2 Mécanismes cinétiques............................................................................... — 17
3.3 Auto-inflammation ...................................................................................... — 19
3.4 Propagation de la flamme.


Voici quelques titres de paragraphes et schémas et tableaux de mesure
(désolé impossible de les copier car document pdf )

Figure 11 – Variation de la température minimale d’auto-inflammation en fonction du diamètre d du récipient.

-Figure 12 –Mesures des délais d’auto-inflammation.
Exemple d’évolution de la pression p en fonction du temps
t

-Tableau 15 – Températures minimales d’auto-inflammation
de quelques carburants en degré celcius

Hydrogène 570
Essence 450
Gazole 260

Tableau 17 – Limites inférieures et supérieures d’inflammabilité

– Pouvoir calorifique inférieur massique PCIm de composés organiques purs, de carburants commerciaux
PCIm(kJ · kg−1)

Hexane 44 752
Heptane 44 566
Octane 44 427
Hydrogène 120 971

3.4.6 Extinction de la flamme.
Action des parois
Dans un grand nombre de réalisations industrielles, tout particulièrement sur un moteur, la flamme en cours de propagation ne tarde pas à se rapprocher d’une paroi métallique ; dans cette zone,
le milieu réactionnel se trouve fortement perturbé en raison de pertes thermiques et de la rétention de radicaux libres.

La probabilité de ramification, à caractère endothermique, devient alors plus faible, alors que les processus de rupture des chaînes s’intensifient.
Finalement, la vitesse de propagation diminue, puis s’annule avant que la flamme atteigne la paroi. La distance limite, correspondant à l’extinction de la flamme, est appelée
distance de coincement ; elle dépend d’un grand nombre de paramètres :
température, pression,richesse, intensité de turbulence, forme du réacteur.
Sur un moteur,elle atteint fréquemment quelques dixièmes de millimètre et il semble qu’elle augmente nettement en mélange pauvre.
Le phénomène qui vient d’être décrit qualitativement n’est pas encore suffisamment connu pour faire l’objet d’un traitement mathématique.
Il présente cependant une grande importante pratique car il est à l’origine du rejet d’une certaine quantité d’hydrocarbures imbrûlés dans les gaz d’échappement, avec toutes les consé-quences connues en matière de pollution atmosphérique.


Les quelques problèmes d’utilisation qui viennent d’être évoqués constituent
en fait l’aboutissement d’une très complexe optimisation moteur-carburant.
Celle-ci repose sur une connaissance précise des carburants et des mécanismes
de combustion.

La connaissance des températures minimales d’auto-inflammation est surtout intéressante pour l’étude des problèmes de sécurité et la protection contre les risques d’incendie et d’explosion. Les valeurs citées dans le tableau 15, malgré leur imprécision, constituent des informations précieuses car elles indiquent des températures minimales au-dessous desquelles l’auto-inflammation ne peut survenir, même dans les conditions expérimentales les plus favorables.
Cependant, dans les moteurs, la température ne constitue pas un paramètre déterminant ; en effet, lors de la phase de compression, le mélange air-carburant atteint puis dépasse très rapidement la température Le facteur critique est alors le temps nécessaire au déclenchement de l’auto-inflammation

3.3.2 Délai d’auto-inflammation
C’est le temps qui s’écoule entre le moment où le système est placé dans les conditions de température et de pression propices à l’auto-inflammation et l’instant où apparaît le phénomène.

■ Plusieurs techniques expérimentales peuvent être utilisées pour estimer ou déterminer le délai d’auto-inflammation. La plus intéressante, en liaison avec les phénomènes de combustion dans les moteurs, est la technique de la machine à compression rapide. Le mélange étudié est comprimé de façon presque adiabatique au moyen d’un piston et maintenu dans une enceinte isolée thermiquement jusqu’au déclenchement de l’auto-inflammation. La difficulté consiste à obtenir un temps de compression négligeable par rapport au délai mesuré qui, à pression et température élevées (40 bar et 800 K, par exemple), est de l’ordre d’une milliseconde. Il faut également qu’après l’arrêt du piston la pression et la température soient maintenues constantes pendant toute la période d’induction.
L’inflammation peut alors être détectée par un moyen optique ou un capteur de pression qui enregistre une augmentation subite de ce paramètre suivie d’oscillations. La figure 12 indique comment l’interprétation du diagramme pression-temps permet de déterminer le délai d’auto-inflammation

Si on veut bricoler un moteur, pourquoi pas, il faudra prendre en compte ces paramètres et surement d'autres avec l'aide d'un très bon mécano.
Car là on improvise pas.
Produire du HHO ou H2 c'est une chose, l'utiliser dans un moteur en est une autre.
Encore un challenge à relever
A+
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Lun 15 Avr 2013 - 15:39

Bonjour à tous,

J'ai pas mal réfléchi sur le système d'allumage, et je voudrais votre avis.
J'ai plusieurs capteur à effet hall, avec sortie à collecteur ouvert.
Je me suis aussi commandé un capteur intégré proprement sur platine, grâce au don de notre ami Fulca.
Je réserve cette platine pour l'intallation finale, propre, du système.
J'ai aussi déjà un circuit d'allumage fait maison, avec un capteur à effet hall, le même que les autres en fait, mais il est au bout d'un fil, prêt à fonctionner.

J'ai donc plusieurs choix :

Soit je me fabrique la plaque d'installation finale, que je découpe pour mettre autour du volant magnétique.
Ensuite, sur cette plaque, je scotch le capteur que j'ai déjà de prêt, à la barbare, pour tenter de trouver le PMH, après avoir démonté la bougie bien sur, pour voir l'emplacement du piston...

Soit je me fabriques une platine de tests, avec plusieurs capteurs en forme de quart de rond, autour du volant magnétique, et de la zone de PMH.
Je lui rajoute ensuite des convertisseurs série-parallèle pour pouvoir activer qu'un seul capteur à la fois, et pouvoir faire des essais avec une multitude de positions, pour chercher la meilleure.
Sachant que cette platine pourra me servir pour chercher la meilleure position sur d'autres moteurs du même type aussi.
Cela me prendra par contre un peu + de temps, mais me donnera une zone de recherche pour trouver le meilleur point.

Dans les deux cas, une fois que j'ai le bon emplacement, j'intègre proprement le capteur final à une plaque finale.

Qu'en pensez vous?

Pour ce qui est de la question de sécurité, j'ai trouvé que certains utilisent du sable dans des stop flamme verticaux.
Je vais chercher dans cette voie car çà me semble pas mal quand même.
J'ai en + rajouté un bulleur en métal, visible sur la vidéo du moteur.
J'ai bien l'intention d'en rajouter d'autres de toutes façons Smile

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
tom
Chef de Projet
avatar

Age : 47
Localisation : somme 80
Prénom : Tom
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Lun 15 Avr 2013 - 23:28

Salut Christophe!

Je vais essayer de réflechir pour ton système d'alumage, en attendant, j'ai du nouveau pour l'alimentation en gaz et en particulier, l'alimentation du groupe electrogene de la video que tu a posté en première page!

En fait, il injecte a la fois du HHO et de l'eau!

C'est un peu comme dans l'injecteur de Meyer, il y a le gaz hho, l'air ionisée et l'eau!

Revenir en haut Aller en bas
http://cloclowebforum.forumactif.com/
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Lun 15 Avr 2013 - 23:58

Bonsoir à tous,

J'ai encore bossé un peu ce soir Smile

Alors pour commencer, à l'origine je voulais faire tous les tests sur le même moteur, donc monter le démarreur et faire les plaques pour le moteur 6.5HP que vous avez pu voir tourner précédemment.
Le problème c'est qu'après j'aurais dû tout redémonter pour tout installer sur le groupe, çà allait me prendre la tête c'est sur, et une plombe pour faire les modifs...
C'est chiant à sortir le volant magnétique en + ^^
J'ai fini par vérifier si le démarreur pouvait quand même se fixer sur le groupe, donc j'ai du lui extraire son volant magnétique pour vérifier les fixations...
J'aurais été bête au final si j'avais pas pu lui mettre de démarreur électrique ^^

Et donc au final ....
J'ai tout monté direct sur le groupe Smile
Il a donc le démarreur + le mini alternateur pour recharger la batterie de démarrage.
J'ai aussi réussi à fabriquer une plaque !
Elle est en plastique, car elle me servira de tests et de modèle pour les dimensions.
J'ai pu repérer le PMH ( Point Mort Haut ) du moteur, en sortant la bougie et du coup j'ai pu observer comment repérer le bon tour pour l'étincelle.

Si on décale juste l'allumage, et bien la bonne étincelle se produira après le PMH lors de la phase de combustion, normal, mais la seconde, inutile, se produira pendant la phase d'admission du cycle suivant, donc impossible à utiliser sans supprimer cette seconde étincelle, car cela provoquerait un gros retour de flamme.
De toutes façons je vais intégrer un peu d'électronique pour la gestion et du coup pas de soucis pour virer l'autre étincelle Smile


Voici la photo du groupe électrogène à poil :



Voici la photo du démarreur installé :



Voici la photo de la plaque montée à blanc :



Bonsoir Tom et merci bien !

Il me semblait bien avoir vu aussi qu'on pouvait rajouter de l'eau.
Sur la Doc Chapter10, ils en parlent à partir de la page 10 - 63.
Ils disent aussi que l'on peut utiliser un brumisateur, et çà j'en ai plusieurs donc çà tombe bien Very Happy
J'ai juste besoin de fabriquer un réacteur pour le brumisateur, mais grâce au don de Jean Pierre çà devrait aller Very Happy
Donc merci infiniment à tous !!!! Smile

Ce week end je devrais pouvoir commencer les essais grâce à vous.

Merci Smile

A+ et bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
Asl
Support Electronique
Membre d'Honneur
Support ElectroniqueMembre d'Honneur
avatar

Age : 66
Localisation : Près de Saumur
Prénom : Alain
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 4:39

Bonjour Christophe,

Je me joins à tous les membres qui font aussi la même demande :
Il serait peut-être important que tu puisses prendre un peu de temps pour mesurer le débit HHO de ton système.
Qu'en penses-tu ?

@++

****************************
Tout le monde savait que c'était impossible.
Il est venu un imbécile qui ne le savait pas... et qui l'a fait.
(X-Wing)
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 7:04

Bonjour Alain,

C'est en effet quelque chose que je voulais faire, mais je peux pas tout faire en même temps, je n'avais pas ce qu'il me fallait sous la main ^^
J'ai l'intention de mesurer le débit bien sur et aussi de tester un "dimmer" pour voir si je peux régler la puissance consommée et donc limiter la puissance du chalumeau par exemple, et surtout la surchauffe du générateur.

Bonne journée.

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
jpl
Membre Super Actif


Age : 74
Localisation : Nord
Prénom : jean pierre
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 8:31

Ami Christophe.
Comme dit Alain, il te faut une 'certaine' quantité de gaz hho disponible pour ton groupe, car il avale beaucoup de volume à l'admission.
Ton idée d'une chambre à air est bonne, mais attention, il te faut la placer à plusieurs mètres de l'opération, et donc un tuyau assez gros pour établir la jonction, genre tuyau d'arrosage, pour éviter trop de perte de charge.
Et surtout : protège toi avec un bon casque de moto, intégral, avec visière, car en cas d'explosion, tes tympans et tes yeux valent beaucoup plus que tout.
Si tu as la moindre micro fuite à la soupape d'admission, l'explosion à l' intérieur de la chambre se propagera à ta réserve.

Si tu as 'de la réserve' en gaz, ça doit marcher...
Mais, prudence avant tout.

A bientôt.
jpl.


Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 9:33

Bonjour Jean Pierre,

Merci pour les conseils Smile

En effet, mais c'est pour cela que l'on mix le HHO avec de l'air, c'est pour ne pas que le moteur s'étouffe en tirant sur le HHO seul.
Le brumisateur c'est pour améliorer la combustion il me semble.

Pour ce qui est des protections, je compte bien installer un bulleur entre la chambre à air et le moteur, avec quelques stop flamme : il y a trop de retours de flammes on dirait sur ces moteurs, donc je suis obligé de considérer le fait qu'il y en aura forcément, à un moment ou à un autre...

J'ai pu commander des capteurs de proximité grâce à vos dons, pour installer du coté des soupapes.
Cela me permettra de vérifier le bon fonctionnement et surtout de détecter le bon cycle pour l'étincelle.
Donc aucun soucis de ce coté là, je sais parfaitement comment gérer l'allumage Smile
J'ai bien repéré les choses hier soir ^^

En attendant, pour les essais, je ferais une synchonisation manuelle de l'étincelle, donc manipulation humaine obligatoire pour chaque mise sous tension du système.
Par contre, une fois que les capteurs seront en place, le système se synchonisera tout seul.
Je vais préparer un petit plan + explications pour mieux vous faire comprendre comment je vois les choses Smile

Bonne journée.

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 11:11

Rebonjour à tous,

Voici le petit plan dont je vous parlais, avec une partie du code pour la gestion du moteur.
Cette partie ne concerne que la gestion de l'allumage, et je n'ai pas mis toute la syntaxe, en + j'ai écris en français pour que tout le monde puisse comprendre.

J'espères que les explications sont assez claires...



Bonne journée,

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
jpl
Membre Super Actif


Age : 74
Localisation : Nord
Prénom : jean pierre
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 15:34

Bien reçu , bien expliqué.
Ne peux tu pas déplacer ton capteur effet hall dans le sens de rotation du volant magnétique ? ça mettrait du retard à l'allumage par rapport à l'origine, et ensuite contrôler à la lampe stroboscopique si c'est bien au PMH.
Je reviens à la soupape, sache que si tu pétarades, ta soupape n'est pas parfaitement étanche.
Je ne veux pas jouer les conseilleurs, en tout cas, tes essais et modifs que tu fais avec dextérité , c'est super....
JP.

Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 20:28

Bonsoir à tous,

Merci Jean Pierre Smile

Je ne suis pas si bête, donc ne t'en fait pas pour l'allumage Smile
Je ne sais pas faire avec la lampe strobo, mais c'est pas bien grave.

Ok alors bien reçu pour la soupape, merci ^^
Tu peux me conseiller, c'est fait pour çà un forum Smile

En tous cas merci des compliments Smile

Alors tu vas pouvoir vérifier que je sais bien de quoi je parles avec l'allumage, grâce à cette "petite" vidéo de 22 minutes que j'ai réalisée ce soir.
Je penses que j'ai tout bon mais on ne sait jamais ^^




A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
megotier
Membre Actif
avatar

Age : 55
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 23:08

bonsoir Edenguard,

super "petite" vidéo Laughing
bonne explications très claire, pour une fois que je pige sans peine ...
as tu pensé à déporter ton aimant ainsi que son capteur ?

je m'explique: est ce que ça te poserait problème de monter une deuxième roue entrainée par courroie ou pignon au choix, sur ton axe principal, d'une longueur périphérique double de la première ? (celle qui est sur l'axe)
clair, pas clair ?
ton capteur n’emmétrait qu'un signal pour deux tours d'axe, cela t'éviterais de jouer sur les têtes de culbuteurs, de réinitialiser ton appareil électronique, du même coup de l'annuler.
juste un calcul de périmètre de cercle à faire, ce qui doit pas de poser de problème majeur et un peu de mécanique de montage.

mais tu y as sans doute pensé et il doit y avoir un petit truc qui gène, que je ne vois pas..... Idea

et pour les explosions, à bord sur les lances roquettes, on avait des tabliers métallique pour protéger, un simple paravent te suffirait peut être . accord bom
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 23:21

Bonsoir Gilles,

Merci bien Smile

J'ai tenté de faire la vidéo de telle sorte que tout le monde puisse comprendre, même ceux qui sont aussi doués que moi en mécanique hihi ^^
Et puis c'est bien mieux de montrer précisément ce qu'il se passe avec l'explication en direct sur les pièces, car là sur le forum c'est pratique mais pour ceux qui ne connaissent pas bien et bien çà peut être difficile à comprendre...
Mon but étant le partage avec le maximum de personnes, pour que tout le monde puisse reproduire le système, et bien c'est ce qui me semblait être le mieux Smile

Et bien oui j'y ai pensé, c'est ce que font les deux gars de la vidéo que j'ai postée au début du topic, ceux qui se promènent avec leur groupe électrogène auto-alimenté.
Ils utilisent les roues dentées pour justement décaler l'allumage et supprimer l'autre étincelle.
Mais cela demande de pas mal bricoler la mécanique, et je suis pas doué pour çà.
Mon domaine étant l'électronique, je me sens mieux avec un petit arduino pour gérer le tout Smile
De toutes façons, pour automatiser le démarrage et tout, j'aurais besoin d'un arduino.
Donc tant qu'à faire... autant en profiter Smile

Rajouter des roues ou autre, demandera des soudures, des paliers, etc, plein de choses chères et difficilement installables par moi même.
Mais si d'autres veulent s'y mettre avec des roues, cela fonctionnera aussi bien sur Smile
Réinitialiser l'appareil sera nécessaire qu'avec ce premier circuit que j'ai déjà, l'autre, avec les capteurs sur culbuteurs, fera ses auto tests tout seul comme un grand Smile
Donc le petit truc qui gène, c'est moi et la mécanique ^^

Héhé merci pour les roquettes, mais je préférerais stopper les explosions avant qu'elles arrivent, en bloquant les trop gros retours de flamme justement ^^

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
megotier
Membre Actif
avatar

Age : 55
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 23:53

ok,
j'avais pas bien vu leur vidéo ainsi que les deux roues dentées à l'avant.

coté mécanique tu ne doit pas être aussi mauvais que tu le dis, ce n'est pas toi qui a construit un petit tracto-pelle ? mais tu préfères sans doute l’électronique Laughing

j'essaye de revisionner la vidéo mais ça traine un peu. au démarrage ils mettent deux générateurs apparemment ? mauvaise qualité , j'ai du mal à bien voir...

bonne continuation.

ps: en faite la mauvaise qualité vient de ma mauvaise connexion internet, voila voili... Crying or Very sad


Dernière édition par megotier le Mar 16 Avr 2013 - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mar 16 Avr 2013 - 23:56

Re,

Et oui ils utilisent des roues dentées.
Le premier générateur branché, c'est pour lancer le système.
Car au début et bien le groupe ne tourne pas bien entendu^^
Donc ils utilisent un géné externe pour amorcer le système, et ils commutent ensuite sur le géné embarqué.

Et bien je ne l'ai pas construite, je l'ai achetée soudée déjà mais en kit, je n'ai fait que poncer et peindre certaines parties, et assembler le tout ensuite Smile
J'ai juste coupé les axes, mais avec les outils qui vont bien çà va vite ^^

Merci bonne soirée à vous Smile

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
megotier
Membre Actif
avatar

Age : 55
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mer 17 Avr 2013 - 0:05

Edenguard40 a écrit:
Re,

Et oui ils utilisent des roues dentées.
Le premier générateur branché, c'est pour lancer le système.
Car au début et bien le groupe ne tourne pas bien entendu^^
Donc ils utilisent un géné externe pour amorcer le système, et ils commutent ensuite sur le géné embarqué.

Et bien je ne l'ai pas construite, je l'ai achetée soudée déjà mais en kit, je n'ai fait que poncer et peindre certaines parties, et assembler le tout ensuite Smile
J'ai juste coupé les axes, mais avec les outils qui vont bien çà va vite ^^

Merci bonne soirée à vous Smile

A+

bon, bin comme dab, je me rend compte que je n'ai pas tout lu, en effet tu donnes une bonne description de ta mini pelle sur ton site.
j'ai encore loupé une occasion de me taire ... king
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mer 17 Avr 2013 - 13:29

Bonjour,

Pas de soucis, tu es pas le seul à ne pas tout lire ^^

Bon et bien pour les nouvelles, j'ai acheté deux bouées et stop splash grâce à vos dons.
Cela permettra d'avoir un niveau constant pour le brumisateur, ce qui est primordial pour son fonctionnement, et cela bloquera les projections d'eau.
Je vais encapsuler tout çà dans un tube PVC branché ensuite en entrée du moteur, avec l'air + le HHO.

Il semblerait aussi qu'il faille utiliser une étincelle plasma, pour supprimer l'humidité résiduelle dans le moteur, à cause du brumisateur...
Cà ne devrait pas me poser trop de problème pour fabriquer çà, mais cela demande donc une conso supplémentaire...

Certains arrivent à faire tourner ce genre de moteur, avec à peine quelques LPM, mais moi non.
Et ya même des vidéos ou les gars tiennent le tuyau HHO en entrée de l'admission du carbu et c'est suffisant...
Donc je penses vraiment que tout est dans l'allumage !

Sur cette vidéo par contre :



Le gars rempli un ballon et met juste le tuyau à l'entrée, avec le gaz contenu dans le ballon.
Ya donc pas grand chose, c'est fait un peu à l'arrache, et çà fonctionne, sans modification moteur on dirait...
Je me demande si mon circuit d'injection HHO n'a pas un souci du coup.
J'aurais voulu injecter le HHO dans la même direction que le moteur, mais avec la voiture çà risquait de ne pas passer en fermant le capot.
Mais là je laisses tomber la voiture pour le moment, donc je vais modifier la disposition des éléments, si il faut çà marchera comme çà !
Car çà m'étonnerais que le gars sort + de 10LPM avec son ballon !
Donc si c'est pas un problème d'allumage, ce doit être un problème d'injection...
Quand je repenses à la galère que j'ai eu pour arriver à faire tourner le moteur quelques secondes, alors que la production doit être proche de 10LPM, je me dis qu'il doit y avoir un souci quelque part dans mon système ^^

Donc soit allumage, soit injection, ou bien les deux !
Dans tous les cas, changer l'allumage est inévitable.
Mais je vais retenter le moteur ce soir si je peux, avec modification du circuit d'injection, et puis sans ce circuit d'injection, en utilisant le chalumeau HHO pour injecter le gaz dans le carbu, pour voir...

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
megotier
Membre Actif
avatar

Age : 55
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mer 17 Avr 2013 - 14:50

bonjour Christophe,
en effet, impressionnant, très peu de débit et son moteur tourne, peut être parce qu'il n'y a pas assez de gaz d'eau pour alimenter la deuxième étincelle...
ou je délire geek
en tout cas, CA TOURNE !!!
Revenir en haut Aller en bas
fc89
Chef de projet
Membre Donateur
Chef de projetMembre Donateur
avatar

Age : 53
Localisation : Bourgogne, France
Prénom : Francis
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mer 17 Avr 2013 - 18:03

Bonjour,

Pas mal tout çà!

En effet, il y a intérêt à supprimer la deuxième étincelle, qui fait perdre un temps précieux à l'acheminement correct du gaz, car le gaz en instance est brûlé.
L'avance à l'allumage doit être également corrigé, le HHO s'enflamme beaucoup plus rapidement.

Christophe, autorise ton réglage capteur/point mort haut du piston, avec une fenêtre de quelques degrés avant et après, car il faut tenir compte de la réactivité de ton système.

A+





****************************
Demain n'est pas à découvrir, il est à inventer dès aujourd'hui... Jacques Salomé
Revenir en haut Aller en bas
Edenguard
Chef de Projet
avatar

Age : 30
Localisation : Landes
Prénom : Christophe
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mer 17 Avr 2013 - 21:27

Bonsoir à vous,

Je ne sais pas pourquoi son moteur tourne, moi j'ai testé ce soir, mais marche po Sad
Quelques retours de flamme, dont un qui a amorcé l'injecteur HHO qui s'est transformé en chalumeau et a brûlé la partie plastique de l'injecteur...
Mais sinon rien, a part quelques coups que j'ai senti, mais je ne sais pas ce qu'il ce passait dans le moteur.

Une nouveauté que je vais intégrer : c'est prendre en compte le fait que le gaz pourrait imploser, en rajoutant donc un autre capteur effet HALL, mais déphasé de 180° pour avoir l'étincelle au début de la phase de compression, le moment propice pour l'implosion Smile

Ok alors pour le réglage, cela va me demander un peu de mécanique du coup...
Faire des trous je sais faire, mais des lumières c'est moins drôle...
Quoi que dans le plastique, je dois pouvoir bricoler çà comme un barbare, mais y arriver quand même ^^

La conso de ma drycell a baissé ce soir, je sais pas pourquoi...
Surement le transport qu'elle a pas aimé.
Et donc la flamme du chalumeau trop faible, des raccords qui fuient en +, va falloir que je refasse tout.
Le bouchon du réservoir s'est cassé, j'en ai un autre donc çà ira, le raccord du bulleur fuit aussi, je vais devoir recoller...
Le courant est trop bas, je vais donc devoir vider un peu le réservoir pour mettre de la soude à la place...

Je vais tenter de préparer les joints demain, pour rajouter les 30 plaques à mon géné.
Je vais commencer à coller les nouvelles parties de mon futur réservoir, dès ce soir, mais il me manque encore des raccords...

Donc j'ai encore beaucoup de boulot en perspective, je suis crevé rien que d'y penser ^^
J'ai peur de pouvoir finir qu'à la fin du mois, donc pas de panique si je suis silencieux quelques jours, me manque pas mal de raccords donc j'attends la paye avec impatience ^^

Pour ce qui est du temps de réaction de l'arduino, il est relativement court car c'est assez puissant ces petites bêbetes ! Smile

Bonne soirée à tous.

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.edenguard.fr/
megotier
Membre Actif
avatar

Age : 55
Localisation : Bretagne
Prénom : Gilles
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   Mer 17 Avr 2013 - 23:22

bonsoir,
plus j'y pense et plus je me dis que le dosage d’hydrogène doit avoir beaucoup d'importance aussi.
trop de gaz brutalise trop le piston pas adapté pour une telle puissance.
sentiment personnel,
je m'imaginais dans la chambre de combustion,,, ça résonne !!! geek

bonne continuation, tu es sur la voie, suffit juste de trouver la bonne largeur des rails Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Géné HHO 230V   

Revenir en haut Aller en bas
 
Géné HHO 230V
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureau d'études de Recherche et de Développement :: Bureau d'Etudes :: Essais et expériences diverses-
Sauter vers:  
Site à visiter...

Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie

NOS REALISATIONS, TESTEES ET...
REPRODUCTIBLES PAR TOUS !

Alimentation à découpage
2v - 25v / 20A

Carte interface série optocouplée
pour système de développement
sur PICS

Carte PWM avec
mosfet de puissance intégré